Connectez-vous avec nous

Actu

Béjaïa : le cimetière des chouhada de Kebouche dans un état déplorable !

Publié

le

Il est triste le sort que nous réservons à la mémoire de ceux qui se sont sacrifiés pour que vive l’Algérie libre et indépendante ! L’état de nos cimetières, un lieu de mémoire par excellence, est révélateur de notre rapport au passé et de notre façon d’être au présent.

Le cimetière des chouhada du village Kebouche, dans la commune d’Adekar, dans la wilaya de Béjaïa, est dans un état déplorable !

La clôture est complètement saccagée, les mauvaises herbes recouvrent les tombes, les quelques marches qui donnent sur le monument se sont détériorées et des gravats jonchent l’entrée du cimetière ! Une image de de décharge publique. Que les chouhada nous pardonnent cet affront fait à leur mémoire ! (Voir photo)

Pour l’histoire, le monument bâti juste à l’indépendance à la mémoire des chouhadas du village Kebouche avait même été inauguré par le Lion des Djebels, le colonel Krim Belkacem en personne, à la fin de la guerre.

C’est en effet le négociateur des accords d’Évian qui avait fait le déplacement spécialement pour honorer la mémoire des maquisards tombés au champ d’honneur, se souviennent encore les villageois de Kebouche.

Aujourd’hui, le monument et le cimetière sont tombés en ruines et sont complètement délaissées par les autorités communales et wilayales qui ne s’intéressent à notre histoire que pour son aspect « fonds de commerce » !

Si les anciens maquisards encore en vie ou leurs descendants, que l’on appellent « les fils de moudjahid », daignent mettre la main à la poche pour sauver ce monument historique de la désuétude, on pourra peut-être pardonner un moment le détournement de la glorieuse révolution algérienne à des fins personnelles !

Il est à rappeler que le sort du monument des chouhadas de Kebouche n’est nullement un cas isolé et qu’il illustre parfaitement la situation de nos lieux de mémoire !

Partout ailleurs, les cimetières des chouhadas et les monuments bâtis à leur gloire et pour honorer leur mémoire tombent en ruines. À l’image du pays, d’ailleurs !

Idir Farès

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x