Connectez-vous avec nous

Actu

Le gouvernement Bedoui renonce au financement non-conventionnel

Publié

le

Le très peu médiatique Premier ministre, Noureddine Bedoui, a annoncé, samedi à Alger, la décision « de renoncer définitivement au financement non conventionnel ».

Dans une allocution, lue en son nom par le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Salah Eddine Dahmoune, à l’ouverture de la Conférence nationale sur le renforcement de la prise en charge sanitaire dans les wilayas du Sud et des Hauts plateaux, M. Bedoui a fait état de « l’abandon définitif du financement non conventionnel ».

« Ce sont là les lourdes responsabilités que chacun de nous doit assumer pour la préservation des chances et droits des futures générations, qui ne doivent aucunement être hypothéqués « , a-t-il soutenu.

Le Premier ministre a ajouté que le Gouvernement « œuvre, dans ce cadre, à la préservation de la situation financière de l’Etat et de ses institutions, notamment en cette période décisive et cruciale qui implique pour nous tous, responsables et citoyens, d’être à la hauteur des défis et enjeux posés ».

« Notre Etat-continent est à la croisée des chemins pour un décollage vers un lendemain meilleur dans tous les domaines vitaux, en concrétisation d’un développement équilibré et de l’équité dans la prestation de services au profit de tous les citoyens », promet-il aux Algériens. Faut-il rappeler que Nourredine Bedoui était le ministre des collectivités locales et Intérieur du gouvernement Ouyahia qui a décidé ce financement non conventionnel.

Avec APS

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires