Connectez-vous avec nous

Actu

Les Algériens de Québec se mobilisent : pas d’élection !

Publié

le

Les Algériens de Québec, organisés en Forum citoyen, s’inquiètent de la dérive autoritaire du régime et se mobilisent contre l’élection présidentielle.

Le communiqué suivant émane de citoyenNEs AlgérienNEs, résidant au Québec (Canada), réuniEs le 15 septembre 2019 dans le cadre du 16e Forum citoyen d’AlgérienNEs à Montréal. Ce forum, qui suit les principes de l’agora populaire inclusive fonctionnant sur un mode collectif, participatif et horizontal, n’a aucune prétention ni intention de représenter le peuple ou le mouvement populaire algérien. Déclaration.

Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien mène une révolution pacifique et civique pour instaurer un État de droit, civil, démocratique et inclusif. Depuis 8 mois la revendication populaire est unanime et claire, elle se résume dans le slogan “Yetnahaw Ga3” : “Partez n’organisez rien pour nous, on est capable de s’organiser”. Cette revendication appelle à un changement de système réel avec une transition démocratique où le peuple se donne le temps et les moyens d’un vrai changement. Le peuple algérien continue d’exprimer clairement son refus de participer à des élections organisées par le pouvoir “fraudeur” en place.

Pendant ce temps, les détenteurs actuels du pouvoir organisés en véritable système mafieux (issabates), essaye d’imposer son agenda afin de se régénérer en combinant manœuvre politique et répression. Ignorant la demande populaire, le pouvoir en place vient d’annoncer, pour la mi-décembre, un simulacre d’élections présidentielles. Le pouvoir n’invoque la constitution que pour continuer à l’enfreindre. En effet, le président par intérim se maintient en poste au delà la durée légale de son mandat et pose des actions qui sont clairement en dehors de ses prérogatives. De plus, la loi organique des élections est changée illégalement. Du même souffle, ce pouvoir illégitime utilise la répression sous différentes formes : arrestations arbitraires, brutalité policières, criminalisation des citoyenNEs et activistes politiques, instrumentalisation de la justice et verrouillage du champ médiatique. À noter que, ces dernière semaines, il y’a une recrudescence des arrestations qui prennent la forme d’enlèvements.

Nous, citoyenNEs AlgérienNEs, résidant au Québec (Canada), réuniEs le 15 septembre 2019 dans le cadre du 16e Forum citoyen d’AlgérienNEs à Montréal, déclarons ce qui suit :

Nous affirmons notre soutien à la révolution, en cours, du peuple algérien qui revendique le respect de ses droits et de sa dignité. Nous appuyons son refus de céder aux manœuvres, au chantage et à la répression du pouvoir mafieux et dictatorial qui a pris en otage l’état et ses institutions. Le peuple a fait du pacifisme sa voie et de l’union sa puissance. Il a donné à maintes reprises des leçons de civisme et de conscience politique à ce régime corrompu.

Nous sommes et continuerons d’être aux côtés de nos compatriotes d’Algérie et des différentes diasporas pour les revendications populaires martelées par des millions de voix, depuis 8 mois : ‘’système dégage’’, ‘’libérez la justice’’, ‘’libérez les détenuEs politiques’’, ‘’l’armée dans les casernes’’, ‘’pour un État civil et non militaire’’.

Nous condamnons les brutalités policières, les arrestations arbitraires et les procès expéditifs conduits par une justice aux ordres. En réprimant nos concitoyenNEs, le pouvoir vise à briser la mobilisation et la résistance du peuple.

Nous, dénonçons les manœuvres illégales et les manipulations visant à imposer au peuple un candidat du système. Nous joignons nos voix et nos efforts pour exiger l’application des articles 7 et 8 de la Constitution, qui consacrent le principe de la souveraineté populaire.

Nous nous engageons, en soutien avec ce qui se fait en Algérie, à poursuivre nos efforts en vue de faire échec aux manœuvres répressives et à l’imposture électorale mise en route par les détenteurs du pouvoir illégitimes.

NOUS SOUTENONS LA ‘’RÉVOLUTION DU SOURIRE ALGÉRIENNE’’ ET SON CARACTÈRE PACIFIQUE.

NOUS EXIGEONS L’ARRÊT DE LA RÉPRESSION ET LA LIBÉRATION DES DÉTENU.E.S POLITIQUES.

NOUS REFUSONS LE TRAQUENARD DE L’ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE.

NOUS JOIGNONS NOS VOIX POUR LE CHANGEMENT DÉMOCRATIQUE.

Le mardi 17 septembre 2019 à Montréal (Québec, Canada) –

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires