Connectez-vous avec nous

Politique

Karim Younes formera « une autorité indépendante chargée des élections »

Publié

le

Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah a appelé, dimanche à Alger, le Coordonnateur de l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM), Karim Younes à « poursuivre ses efforts et à mener les consultations nécessaires pour former et installer une autorité indépendante chargée des élections », indique un communiqué de la Présidence de la République.

Après sa mission de coordinateur, Karim Younes se voit chargé de créer l’instance qui va surveiller la présidentielle.

L’appel de M. Bensalah intervient à l’issue de l’audience accordée aux membres de l’Instance, conduite par Karim Younes, qui lui a remis le rapport final de l’INDM, à la lumière du processus de dialogue et de médiation mené par cette dernière avec les partis politiques, des représentants de la société civile, des personnalités nationales ainsi qu’avec des représentants du mouvement populaire.

« Suite aux échanges de vues sur la manière de concrétiser les propositions contenues dans le rapport de l’INDM concernant la création d’une autorité nationale indépendante chargée des élections, le chef de l’Etat, M. Abdelkader Bensalah a appelé M. Karim Younes à poursuivre ses efforts et à mener les consultations nécessaires pour former et installer cette autorité indépendante », précise le même communiqué.

Présidentielle : réduction du nombre de signatures

Réunis en séance de travail, les membres de la commission juridique de l’INDM se sont penchés samedi à Alger sur l’élaboration du document portant amendements à la loi électorale, en présence des juristes membres du conseil consultatif du panel présidé par Karim Youns .

Selon l’envoyé spécial de la radio chaine 3, il est question des modalités électorales relatives à l’Instance indépendante chargée de l’organisation et la surveillance des élections.

Chakib Benzaoui révèle en exclusivité deux amendements, et non des moindres, à savoir : « l’abrogation de la limite d’âge » des candidats voulant postuler et « la diminution du nombre des signatures requises » pour la candidature à l’élection présidentielle. Avec APS

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

Populaires