Connectez-vous avec nous

Actu

Le cadavre du journaliste Khaled Melhaa retrouvé

Publié

le

Un corps sans vie a été découvert ce mercredi dans un champs à Villemoirieu, dans le Nord-Isère (France).Il s’agirait de celui de Khaled Melhaa.

Khaled Melhaa est un journaliste franco-algérien de 64 ans disparu il y a plus d’un mois. Son cadavre pourrait avoir été retrouvé ce vendredi.

C’est un garde chasse de la commune de Villemoirieu (Isère), à côté de Crémieu, qui a découvert le corps ce mercredi soir. Le cadavre se trouvait dans un champ en jachère, à un endroit éloigné de la route et donc invisible depuis les chemins alentours.

Selon le procureur de la République de Bourgoin-Jallieu, il s’agit « très probablement » du corps de Khaled Melhaa, journaliste franco-algérien, co-fondateur de la radio Beur FM. Celui-ci est porté disparu depuis plus d’un mois, vu pour la dernière fois le 31 juillet à Chozeau, où se situe sa résidence secondaire. 

Des analyses ADN vont être effectuées pour confirmer son identité. Elles seront connues la semaine prochaine. Le parquet précise qu’une autopsie a été réalisée ce vendredi et ne relève « aucune trace de violence ou d’intervention d’un tiers. »

Voici ce qu’écrit Benjamin Stora sur Khaled Melhaa sur son blog à Mediaapart : « J’ai connu Khaled lorsqu’il travaillait au journal Le Monde, à la fin des années 1970.

Ensemble, tout au long des années 1980, nous avons combattu contre le racisme et pour l’égalité des droits, en participant aux différences marches organisées par des jeunes issus des immigrations maghrébines.

Khaled a organisé un meeting à la Mutualité pour la libération politique algérien en mars 1984, avec l’historien algérien Mohammed Harbi.

Il a été à l’origine de la révélation de l’affaire « Malik Oussekine », ce jeune tué à Paris lors des manifestation étudiante de 1986, en constituant avec le frère de Malik un comité pour la justice et la vérité sur cette affaire…

Il a, pendant quelques années, milité au Parti Socialiste, pour le droit de vote des immigrés, et a quitté ce parti en 1991 au moment de « la guerre du Golfe »

Dans ces années 1980, Khaled a été un des membres fondateurs de « Radio Beur » (devenu « Beur FM »), puis le premier correspondant du quotidien algérien El Watan.

Khaled Melhaa qui n’a jamais renoncé à ses convictions pour une société libre et démocratique, en France comme en Algérie le pays où il est né, a ensuite travaillé comme journaliste en réalisant plusieurs documentaires pour les chaines ARTE ou Canal + dans les années 2000″.


Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x