Connectez-vous avec nous

Politique

Le FFS pour un dialogue sérieux, inclusif et sincère

Publié

le

Dans un message publié sur sa page Facebook, le premier secrétaire du FFS, le Dr Hakim Belhacel est revenu sur la dernière sortie médiatique du général-major Ahmed Gaïd Salah et la tentative d’assassinat de l’avocate et militante du RCD Wassila Boughari.

Dr Hakim Belhacel a tenu à rejeter le pseudo dialogue en précisant que le FFS est pour un dialogue sérieux, inclusif et sincère.

« Le FFS réaffirme que l’organisation d’un dialogue sérieux, inclusif et sincère est l’unique issue idoine pour la crise politique nationale », écrit Dr Hakim Belhacel.

Et d’ajouter que le peuple et la classe politique « ont largement manifesté leur rejet de participer au pseudo dialogue parrainé par le pouvoir et ses relais nationaux et locaux ».

Pour le premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS), le chef d’état-major de l’ANP, le général major Ahmed Gaïd Salah est en déphasage avec les revendications du peuple et refuse l’amorce d’une transition démocratique.

« Visiblement, le chef de l’état-major de l’armée refuse délibérément de s’inscrire dans le sillage des exigences légitimes populaires qui sont le changement radical du régime, le départ des symboles et les représentants du pouvoir déchu et l’amorce d’une transion démocratique dans le pays », lit-on encore dans le communiqué.

Revenant sur la « suggestion » faite par le vice-ministre de la Défense Ahmed Gaid Salah de convoquer le corps électoral le 15 septembre prochain pour organiser l’élection présidentielle, Dr Hakim Belhacel estime que « durant 7 mois, le peuple algérien et l’essentiel de la classe politique et sociale dans le pays ont clairement signifié leur refus catégorique d’avaliser d’autres coups de force électoraux ». Comme pour signifier qu’il est impossible d’organiser une élection rejetée d’avance par le peuple.

Par ailleurs, le FFS condamne la tentative d’assassinat contre Wassila Boughari, avocate et secrétaire nationale chargée du mouvement associatif au RCD.

« Le FFS dénonce et condamne avec une extrême vigueur la tentative d’assassinat dont a fait l’objet la secrétaire nationale chargée du mouvement associatif du RCD. C’est un acte lâche et ignoble qui doit être élucidé et lourdement puni », écrit Dr Hakim Belhacel qui ajoute : « Nous exigeons que toute la lumière soit faite sur cette affaire sans délai. »

Enfin, le premier secrétaire du FFS en appelle à la sagesse et à la solidarité pour aller de l’avant.

« La sagesse et la solidarité des Algériennes et des Algériens seront l’inébranlable rempart érigé contre le statu quo politique et la fatalité totalitaire« , conclut Dr Belhacel.

A. Guatri

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires