Connectez-vous avec nous

Politique

Ghardaïa : la population chasse le ministre de l’Éducation

Publié

le

Les ministres du gouvernement impopulaire de Nouredine Bedoui vivent un véritable enfer à chacune de leur sortie sur le terrain. Aujourd’hui à Ghardaïa, c’est le ministre de l’Éducation qui a eu à mesurer son impopularité auprès de la population.

En effet, la population de Ghadaïa a carrément organisé une « opération chasse » au ministre de l’Éducation, Abdelhakim Belabed, venu faire sa tournée.

Il faut noter que le secteur de l’éducation à Ghardaïa connaît une certaine ébullition à la faveur de cette rentrée scolaire.

Les associations de parents d’élèves, bien organisées et très actives dans la région de Ghardaia, sont montées au créneau dans plusieurs écoles primaires pour faire entendre leurs doléances.

C’est le cas à l’école primaire Cheikh Ba Abderrahmane El-Kourti où l’Association des parents d’élèves a observé ce mercredi 4 septembre une journée de protestation.

Dans la commune d’El Attaf, l’association des parents d’élèves de l’école primaire Cheikh Hadj Messaoud Said ont organisé un rassemblement de protestation pour faire entendre leurs doléances.

Rassemblés à l’extérieur, les parents et leurs enfants ont brandi des pancartes pour demander des moyens matériels et pédagogiques.

Dans une déclaration rendue publique et adressée à la Direction de l’Éducation, les parents d’élèves dénoncent l’administration absente entre le 25 et le 28 juillet dernier et demandent le replacement du directeur qu’ils accusent d’incompétence et d’absentéisme.

Ce sont là quelques échantillons du mouvement de protestation que connaît le secteur à Ghardaia et qui expliqueraient que la population chasse le ministre de l’Éducation.

Loin des véritables préoccupations des citoyens, le ministre a présidé à une cérémonie symbolique au niveau d »un collège situé au niveau de la zone dite « des sciences » à une dizaine de kilomètres au sud du chef lieu de wilaya, pour annoncer l’ouverture officielle de la nouvelle année scolaire.

Aussi, il a assisté au cours inaugural pour cette nouvelle rentrée scolaire, portant sur « l’amour de la patrie, la fidélité à l’unité nationale et le rejet de toutes formes de la Fitna », un cours politique dispensé à des bambins dont l’âge ne dépasse pas les 10 ans !

Les chômeurs de Ghardaia montent au créneau

Par ailleurs, les jeunes chômeurs de la commune de Daia Ben Dahoua, à une dizaine de kilomètres de Ghardaia, ont observé hier mardi 3 septembre un rassemblement devant le siège d’une société pétrolière pour demander des postes de travail et dénoncer leur exclusion.

Les chômeurs ont brandi des banderoles sur lesquelles on peut lire des slogans dénonçant « la hogra et l’exclusion sociale » et revendiquant plus de « justice sociale » et surtout « le droit à un poste de travail ».

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires