Connectez-vous avec nous

Politique

Karim Younès menace la presse électronique

Publié

le

Le coordinateur général de l’Instance nationale de dialogue et de médiation (INDM), Karim Younes a fait état, ce lundi 2 septembre à Alger, de la présentation de deux propositions relatives à la révision de la loi portant régime électorale et à la création d’une haute Instance indépendante, chargée de la préparation, de l’organisation et de la surveillance du processus électoral.

Après avoir évoqué l’annonce de deux propositions sur la loi électorale, Karim Younès a agité la menace contre la presse qui critique les membres du panel.

Le coordonnateur de ce qui est convenu d’appeler l’Instance nationale de dialogue et de médiation, Karim Younès, donnant du crédit à sa menace, n’a pas exclu le recours à la justice contre la presse électronique.

Karim Younès a déploré « les injures ciblant des membres de l’Instance via des sites électroniques (sans les citer), affirmant que l’INDM demeurera solidaire « en cas d’une quelconque tentative d’atteinte à ses membres ou à leurs familles, y compris à travers le recours à la justice si nécessaire ».

Par ailleurs, outre ses menaces faites à la presse, Karim Younès a précisé que les deux propositions relatives à la révision de la loi électorale constituaient la conclusion de l’ensemble des propositions formulées par les partis politiques, les personnalités et représentants de la société civile reçus par l’Instance.

Aussi, il a précisé que les deux documents seront distribués, dans les deux prochains jours, en vue de permettre à toutes les parties de les étudier.

« L’INDM n’a pas vocation d’élaborer et de promulguer les lois, qui relèvent des prérogatives du Parlement », a-t-il poursuivi.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires