Connectez-vous avec nous

Bien-être

Des médecins font disparaître les tremblements chez les malades de Parkinson

Publié

le

Cette découverte a été réalisée au CHU d’Amiens. Grâce à une technique de chirurgie inédite en Europe, une femme de 84 atteinte de la maladie de Parkinson ne tremblera plus.

C’est peut-être un espoir pour les malades de Parkinson ! Une nouvelle technique de chirurgie a été expérimentée avec succès au mois d’avril au CHU d’Amiens Picardie. Pour la première fois en Europe, les neurochirurgiens sont parvenus, grâce à un laser, à atteindre une zone du cerveau responsable de tremblements chez une patiente. Cette opération a permis de faire disparaître certains des symptômes d’une femme âgée de 84 ans.

« Cette nouvelle technique ouvre la voie à un autre type de traitements pour soulager les patients, précise Michel Lefranc, neurochirurgien au centre hospitalier, qui a participé à cette opération inédite et qui était l’invité ce mercredi de France Bleu Picardie. Son caractère peu invasif va permettre de proposer une prise en charge à un spectre plus large de personnes. »

Et d’autres interventions sont déjà programmées, précise sur Europe 1 le neurochirurgien Michel Lefranc, qui a dirigé l’opération.

Cela pourrait révolutionner le quotidien des personnes atteintes de la maladie de Parkinson. Et bien d’autres encore. Le 3 avril dernier, une équipe du CHU d’Amiens-Picardie a réussi à faire disparaître les tremblements chez une patiente de 83 ans grâce à une technique inédite en Europe.

Un seul point de suture

« Dans un premier temps, on a descendu une petite fibre laser à l’aide d’un robot dans une zone très précise de son cerveau », grâce aux images de l’IRM en direct, raconte sur Europe 1 le neurochirurgien Michel Lefranc, qui a dirigé l’opération. Avec le laser, la lésion a ensuite été brûlée. Tout cela sans même ouvrir le crâne de l’octogénaire, qui s’en est donc tirée avec… un seul point de suture.

Trois jours plus tard, elle a ainsi pu rejoindre son domicile sans complication. « Le tremblement ne reviendra plus », explique le docteur au micro de Julien Pearce.

D’autres pathologies concernées

Toutefois, il ne s’agit ici que de traiter les symptômes. « On ne traite pas la cause de la maladie », confirme Michel Lefranc. Mais « cette technique s’adresse à tous types de tremblements » et de nouvelles opérations sont déjà programmées au centre hospitalier d’Amiens. « On a une dizaine d’interventions par an qui vont être réalisées », renseigne-t-il.

Un espoir pour les quelque 200 000 personnes souffrant de la maladie de Parkinson. Mais la technique peut aussi s’appliquer à d’autres pathologies, comme les épilepsies pharmacorésistantes ou la sclérose en plaques, par exemple.



Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

Populaires