Connectez-vous avec nous

Actu

DGSN : Bensalah nomme Ounissi Khelifa et limoge Bouhadba

Publié

le

Le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah, a nommé, ce samedi 24 août, Ounissi Khelifa au poste de Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) en remplacement de M. Abdelkader Kara Bouhadba, indique l’APS qui cite un communiqué de la Présidence de la République.

« Le chef de l’Etat, M. Abdelkader Bensalah, a procédé, samedi 24 août 2019, à la nomination de M. Ounissi Khelifa au poste de Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) en remplacement de M. Abdelkader Kara Bouhadba, dont il a été mis fin aux fonctions en cette qualité », précise la même source.

Abdelkader Kara Bouhadba a-t-il été limogé ?

Abdelkader Kara Bouhadba a-t-il été limogé suite au scandale dans l’organisation du concert de Soolking ? Tout porte à le croire. Puisque le désormais ex-Directeur général de la Sûreté nationale (DGSN) avait été nommé à ce poste il y a à peine quelques mois. Depuis le 13 février plus exactement, en remplacement de Lakhdar-Mustapha El Habiri.

Même si le communiqué de la présidence de la République ne le dit pas, il est évident que Bouhadba est le troisième fusible à sauter. Le premier à faire les frais de ce scandale est le directeur général de l’Office national des droits d’auteurs et droits voisins (ONDA), Sami Bencheikh El Hocine.

La ministre de la Culture Meriem Merdaci a remis sa démission tôt ce matin au Chef de l’Etat par intérim Abdelkader Bensalah qui l’a acceptée, avait indiqué l’ENTV.

« Je n’accepte pas que l’on me reproche ce que je n’ai pas fait », a écrit Meriem Merdaci pour se dédouaner et dégager toute responsabilité dans le drame ayant endeuillé 5 familles.

Vers d’autres limogeages ?

Il est fort probable que d’autres d’autres têtes vont encore tomber, car le régime doit sauver la face. Surtout dans ce contexte de mouvement populaire.

Le drame de jeudi soir a révélé toute la gabegie et l’irresponsabilité des autorités. Des autorisations ont été accordées sans tenir compte du nombre de spectateurs, des risques de dérapage et de l’évaluation des divers risques pouvant découler de ce genre de spectacle. Des défaillances à plusieurs niveaux ayant entraîné mort d’homme et des têtes doivent tomber.

Idir F.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires