Connectez-vous avec nous

Politique

27e vendredi : les Algériens critiquent Gaïd Salah, Benflis et Karim Younès

La Rédaction

Publié

le

Ce vendredi 22 août, les Algériens étaient encore des millions à manifester dans les rues de la plupart des grandes villes du pays.

Une communion de lutte et de mots d’ordre s’est fait sentir aux quatre coins du pays. Le vice-ministre de la Défense, Ahmed Gaïd Salah, en a pris pour son grade. Comme d’ailleurs le président Bensalah, Noureddine Bedoui.

Deux autres larrons, Ali Benflis et Karim Younès, se font fait copieusement dénoncés par les manifestants. Le premier, ancien chef de gouvernement de Bouteflika n’a d’yeux pour l’organisation de la présidentielle à l’issue de laquelle il se voit prendre le palais d’El Mouradia. Le second est l’éternel lieutenant du premier.

Ancien ministre de Benflis et soutien de celui-ci à la présidentielle de 2014, Karim Younès a mis ses services pour l’organisation de la présidentielle.

Pourtant, tous les vendredis, les millions d’Algériennes et d’Algériens rejettent le calendrier du pouvoir et ses relais, comme le panel.

Avec force, détermination et conviction, les manifestants redisent leur volonté de dégager le système et leur refus du calendrier de Gaïd Salah et ses affidés.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires