Connectez-vous avec nous

Politique

Harcèlement contre Saïd Benarab et Lemnouar Hamamouche : l’association « Savoir+ » dénonce

Publié

le

Suite aux convocations de Said Benarab et Lemnouar Hamamouche (dit Nonor), l’Association « Savoir+ » a rendu public le communiqué suivant :

Encore une fois, un de nos camarades vient de se voir injustement convoqué par la sûreté de la wilaya de Béjaïa, et ce, en raison de son engagement et activité politique au sein du soulèvement populaire que nous connaissons. En effet, après Said Benarab, Lemnouar Hamamouche (dit nonor), étudiant et militant actif aussi bien au sein de l’université qu’en dehors, a été appelé à se présenter au niveau de la sûreté de la wilaya en date du mardi 6 août. La plus grande solidarité est de mise. 

Il est à noter que cette succession de convocations et d’intimidations (dont on n’en a encore certainement pas vu la fin) est loin d’être anodine, à fortiori dans un climat de répression qui se montre de plus en plus dure (notamment avec la récente affaire des 10 ans requis contre un des manifestants arborant l’emblème amazigh). Afin d’affaiblir nos rangs, le pouvoir en place semble s’être engagé dans une stratégie de judiciarisation de notre mouvement, dans l’espoir vain de le détourner de son cours, ainsi que de durcissement graduel de l’élan répressif enclenché dès le début du soulèvement, une répression qui risque d’aller de mal en pis.

En parallèle, les millions de protestataires et de manifestants n’en démordent pas. Outre les marches du vendredi, les marches de la communauté universitaire du mardi sont maintenues, et l’on semble assister, au grand dam des tenants du pouvoir, à un affermissement du mouvement, révélé par la circulation du mot d’ordre de désobéissance civile. Et pour ne pas arranger les choses, la rentrée sociale se rapprochant à grands pas, promet son lot de contestations qui risquent d’être fatale au régime et système politique en place.

Il est manifeste que face à cette situation, la peur gagne de plus en plus les tenants du pouvoir, et par conséquent leur stratégie répressive risque de s’accentuer, on en voit déjà se déployer les prémices, avec notamment le harcèlement judiciaire dont sont victimes les militants les plus actifs (dont fait indéniablement partie notre camarade Nonor).

Face à cela, notre auto-défense et contre-offensive se doivent d’être à la hauteur des attaques subies et des espérances et objectifs que nous nous sommes fixés. Et pour se faire, il nous faudra nécessairement préserver et renforcer nos rangs, et ce, en renforçant particulièrement notre auto-organisation. En effet, se doter, d’une part, de cadres de discussion, réflexion et délibération efficaces, afin de garantir la réussite de nos actions, et d’autre part, d’une représentation légitime, nous semble être l’urgence du moment.

Halte à l’acharnement judiciaire contre notre camarade Lemnouar Hamamouche !
Pour la libération des détenus du Hirak !
Pour l’auto-organisation de tous les protestataires ! 
Préparons la rentrée sociale ! 
Vive la lutte car seule la lutte paye !

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x