Connectez-vous avec nous

Actu

Les noms des anciens responsables aux prises avec la justice

La Rédaction

Publié

le

justice

Les juridictions chargées d’enquêter sur des affaires de corruption ont ordonné le placement en détention provisoire,  sous contrôle judiciaire, ou la mise en liberté d’anciens membres du Gouvernement, de cadres supérieurs et d’hommes d’affaires. En voici les noms.

Détention provisoire:

– Ahmed Ouyahia (ex-Premier ministre)

– Abdelmalek Sellal (ancien Premier ministre)

– Amara Benyounes (ancien ministre du Commerce)

– Djamel Ould Abbes (ancien ministre de la Solidarité nationale et de la Famille)

– Said Barkat (ancien ministre de la Solidarité nationale et de la famille)

– Youcef Yousfi (ancien ministre de l’Industrie et des Mines)

– Mahdjoub Bedda (ancien ministre de l’Industrie)

– Amar Ghoul (ancien ministre des Transports)

– Abdelghani Hamel (ancien directeur général de la Sûreté nationale)

– Abdelhafidh Feghouli (ancien vice-prsident de Sonatrach)

– Hamid Melzi (ex-DG de l’Etablissement public « Sahel » et ex-PDG de la Société d’investissements hôteliers « SIH »)

– Mourad Oulmi (homme d’affaires)

– Hacène Arbaoui (homme d’affaires)

– Ahmed Mazouz (homme d’affaires)

– Mahieddine Tahkout (homme d’affaires)

– Frères Réda, Abdelkader,  Karim et Tarek Kouninef  (hommes d’affaires)

– Issad Rebrab (homme d’affaires)

– Ali Haddad (homme d’affaires)

Contrôle judiciaire:

– Abdelghani Zaâlane (ancien ministre des Transports et des Travaux publics)

– Karim Djoudi (ancien ministre des Finances)

– Amar Tou (ancien ministre des Transports)

– Abdelkader Zoukh (ex-wali d’Alger)

– Fouzi Benhocine (ex-wali de Skikda)

– Meziane Mohamed (ex-PDG de Sonatrach)

Mise en liberté:

– Abdelkader Benmessaoud (ministre du Tourisme et de l’Artisanat en exercice et ancien wali de Tissemssilt)

– Mohamed Djamel Khenfar (wali d’El Bayadh en exercice)

– Benmansour Abdellah (ex-wali d’El Bayadh)

– Djeloul Boukerbila (ex-wali de Saïda)

– Seif El Islam Louh (wali de Saida)

Interdiction de sortie du territoire national (ISTN)

– Tayeb Louh (ex-ministre de la Justice, Garde des sceaux).

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
aymr med
aymr med
1 année plus tôt

cest grace aux courageux qui sont sortis le 22 fevrier et meme quelques jours avant a khenchela kherrata mascara alger … que le 5me mandat a été bloqué. cette justice nest aps transparente ils doivent rendre l argent détourné et volé les villas les terres les sociétés les apapretements mal aquis injuste cas des porteurs de drapos amazigh et de Bouregaa …. Tout dictature a une fin: le peuple s est levé il ne peut faire machine arriere sinon les represailles seront plus insupportables et adieu la nouvelle republique de liberté de justice de presse libre et de l espoir… Lire plus »

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x