Connectez-vous avec nous

Actu

Un cadre du FCE et ses deux fils en détention provisoire

Publié

le

Le juge d’instruction près le Tribunal de Chéraga a ordonné mercredi soir la mise en détention provisoire d’un cadre du Forum des chefs d’entreprise (FCE) ainsi que ses deux fils poursuivis dans le cadre d’affaires de corruption et d’utilisation d’influence au sein des autorités officielles pour bénéficier d’indus privilèges, a indiqué le procureur général près le tribunal de Chéraga dans un communiqué.

« Dans le cadre de l’enquête ouverte, à caractère pénal relative à la réclamation d’une somme d’argent auprès d’un individu pour exploiter une influence supposée au sein des autorités officielles dans le but d’éviter l’émission d’une interdiction de sortie du territoire national à son encontre, concernant trois personnes, en l’occurrence l’accusé « R.M », un ancien cadre dans plusieurs ministères et actuellement conseiller administratif chargé de la gestion au sein du Forum des chefs d’entreprise (FCE), ainsi que ses deux fils respectivement « R.M » et « R.Z », et après approbation du procureur de la République sur les procédures judiciaires, il a été procédé à l’arrestation de ces deux derniers en train de recevoir une somme de cinq (5) millions de dinars algériens », a-t-on précisé dans le communiqué.

Après leur audition, il a été demandé l’ouverture d’une enquête judiciaire à l’encontre des trois prévenus pour les chefs d’accusation « de réclamation et de bénéfice d’indus privilèges auprès d’individus en vue d’exploiter leur influence supposée afin de bénéficier d’avantages injustifiés selon l’article 32 de la loi relative à la prévention et la lutte contre la corruption », selon la même source Le juge d’instruction, après avoir auditionné les trois accusés, a ordonné leur mise en détention provisoire au centre de rééducation et de réadaptation de Koléa (W. Tipasa).

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Tayeb Louh devant la Cour suprême ce jeudi

Publié

le

L’ex-ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, est convoqué à comparaître, jeudi 22 août,  devant le juge enquêteur de la Cour suprême, a rapporté aujourd’hui Ennahar TV.

Tayeb Louh, ex-tout puissant Garde et des Sceaux et ministre de la Justice a été convoqué, comme nous le rapportions, par l’Office central de répression de la corruption (OCRC).

Tayeb Louh est soumis à une interdiction de sortir du territoire national (ISTN). Selon nos sources, plus d’un millier de personnes sont interdites de quitter le territoire pour diverses affaires de corruption, dilapidation de deniers publics…

Tayeb Louh est très vite rejoint monté dans les échelons sous Bouteflika. Ministre du travail depuis 2002. Puis il est bombardé ministre de la Justice et garde des sceaux, du 11 septembre 2013 au 31 mars 2019. C’est dire que l’homme était devenu une pièce importante dans le dispositif de pouvoir du clan Bouteflika. Par son entregent, Louh a couvert tous les dépassements et même la mort de journaliste comme Mohamed Tamalt en prison.

Pire pendant les affrontements meurtriers du Mzab, la justice a été instrumentalisée contre les militants mozabites.

Ironie de l’histoire : Tayeb Louh, qui a été également, président du syndicat national des magistrats (SNM) se retrouve face aux juges. 

Continuer la lecture

Actu

Benlhadj: « Le sigle du FLN yetnaha, on l’a enlevé de l’ONM »

Publié

le

Mohand Ouamar Benlhadj, SG par intérim de l’organisation nationale des moudjahidine, réclame, lundi, la dissolution du FLN.

Dans une déclaration rendue publique, le patron de l’ONM Benlhadj réitère son appel à mettre fin à l’instrumentalisation du FLN, patrimoine du pays. « Ce sigle n’a pas sa raison d’être aujourd’hui. lazem yetnaha », tonne Mohand Ouamar Benlhadj.

C’est aux autorités de l’enlever pas à l’organisation, ajoute-t-il. Il veut que le ministère de l’Intérieur intervienne agisse conformément à la loi qui interdit l’utilisation des symboles de l’Etat. « Nous on l’a enlevé de l’ONM », précise-t-il.

Rappelons que Mohamed Boudiaf avait pour projet de dissoudre le FLN quand il était président du HCE. Voir la vidéo.

Continuer la lecture

Actu

Baha-Eddine Tliba a-t-il perdu 100 kg ?

Publié

le

Le très controversé député Baha Eddine Tliba est apparu pour la première fois ce mardi à l’occasion de la visite du ministre de l’Energie à Annaba.

Ttliba, député apparenté FLN, s’est fait presque oublié depuis le début du mouvement de dissidence populaire. Au point où ce mardi, il a fait une apparition très remarquée : L’homme pourrait avoir perdu une centaine de kg, tant il a fondu.

Mais est-ce le député d’Annaba que nous voyons sur la photo ?

Vice-président de cette APN régulièrement dénoncée, homme de réseaux et de basses besognes à l’est du pays, la vox populi l’accuse d’être derrière de nombreuses affaires à Annaba.

La justice ne s’intéresse pas à lui pour le moment. Mais eu égard à ses accointances avec le régime Bouteflika, il se pourrait qu’il soit dans les petits papiers des juges enquêteurs.

Continuer la lecture

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

A La Une

Tags

Populaires