Connectez-vous avec nous

Actu

Sidi Bel-Abbès : 6 cadres accusés de corruption sous contrôle judiciaire

Publié

le

Six cadres accusés de corruption ont été placés mercredi 19 juin à Sidi Bel-Abbès sous contrôle judiciaire et interdits de quitter le territoire national, a-t-on appris de source sécuritaire.

Ces cadres sont accusés de « faux et usage de faux », de « mauvaise utilisation de la fonction », de « fausses déclarations » et d' »octroi d’avantages en violation du code de marchés publics », a-t-on indiqué.

Parmi les mis en cause, un ex-membre du Conseil de la nation, l’actuel président de l’Ittihad de Bel-Abbes (USMBA), l’actuel directeur des équipements publics, deux cadres de la direction des équipements publics et le président du bureau d’études.

Par ailleurs, le tribunal de Sidi Bel-Abbes a renvoyé, ce mercredi, au 3 juillet prochain, le procès d’une affaire de corruption remontant aux années 2015 et 2017, où deux fonctionnaires du secteur de la santé sont accusés de « détournement de deniers publics, d’abus d’autorité et de signature de contrats douteux », selon une source judiciaire.

Parmi les mis en cause dans cette affaire, un ex-directeur de l’établissement hospitalier spécialisé en gynécologie et maternité et un ex-directeur de l’hôpital Dahmani Slimane de Sidi Bel-Abbes, ainsi que des fournisseurs d’autres établissements hospitaliers.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x