Connectez-vous avec nous

Actu

Affaires de corruption: Karim Djoudi placé sous contrôle judiciaire

Publié

le

Convoqué ce matin par le juge instruction de la cour suprême, l’ancien ministre des Finances, Karim Djoudi, est placé, sous contrôle judiciaire par le juge d’instruction près la cour suprême.

Il a été, pour rappel, auditionné dans le cadre des affaires liées à la « dilapidation de deniers publics, abus de fonction et attribution d’indus privilèges », révèle des titres de la presse connus pour la crédibilité de leurs sources.

C’est en application « des dispositions de l’article 573 du code de procédure pénale, le parquet général près la Cour d’Alger avait transmis au procureur général près la Cour suprême, le dossier d’enquête préliminaire instruite par la police judiciaire de la gendarmerie nationale d’Alger, pour des faits à caractère pénal, à l’encontre des nommés: Zaalane Abdelghani, Tou Amar, Talaï Boudjemaa, Ghoul Amar, Benyounes Amara, Bouazgui Abdelkader, Djoudi Karim, Bouchouareb Abdesslam, Zoukh Abdelkader, Khanfar Mohamed Djamel, Sellal Abdelmalek et Ouyahia Ahmed, avait expliqué le Parquet général près la Cour d’Alger », lit-on sur le journal en ligne, Le Matin d’Algérie.

La série des arrestations des hauts dignitaires du régime algérien étonne plus d’un. Personne, dans un passé très récent, ne pensait que des décideurs comme Ahmed Ouyahia, le général Toufik, Saïd Bouteflika, pour ne citer que ceux-là, seraient arrêtés et déférés devant les juges pour des affaires de corruption ou d’autres chefs d’inculpation pour lesquels ils risquent des longues années de prison.

Et pourtant l’opinion publique suit avec intérêt et beaucoup de suspicion les mises en examen des anciens potentats du régime Bouteflika.

Abdenour Igoudjil

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x