Connectez-vous avec nous

Actu

Mahieddine Tahkout et des membres de sa famille en détention

Publié

le

Le juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed (Cour d’Alger) a ordonné, lundi, le placement en détention provisoire de l’homme d’affaires, Mahieddine Tahkout et des membres de sa famille, suspectés d’être impliqués dans plusieurs affaires liées à l’obtention d’indus privilèges, a-t-on appris d’une source proche du dossier.            

L’homme d’affaire Mahieddine Tahkout ainsi que des membres de sa famille ont comparu, dimanche après-midi, devant le tribunal de Sidi-M’hamed dans des affaires liées à l’obtention d’indus privilèges par des cadres de l’Office national des œuvres universitaires (Onou) et du ministère des Transports dans l’affaire liée aux œuvres universitaires ainsi que par des cadres du ministère de l’Industrie et de l’Agence nationale de développement de l’Investissement (ANDI), dans une autre affaire liée à la société CIMA MOTORS. Plusieurs hauts fonctionnaires de ces instances ont comparu à ses côtés.

L’ex-Premier ministre, Ahmed Ouyahia et l’ex-wali d’Alger Abdelkader Zoukh ont comparu également devant le tribunal, mais aucune information n’a filtré sur le motif de leur convocation pour savoir, si c’est en tant que mis en cause ou témoins.

Ces deux responsables avaient comparu, avec plusieurs autres, à la mi-mai devant le procureur de la République, dans le cadre de la poursuite des enquêtes concernant l’affaire de l’homme d’affaires, Ali Haddad.

Depuis plus de deux mois, la Justice a convoqué de nombreux responsables dans le cadre d’enquêtes sur des affaires de corruption.

APS

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Farid Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Farid
Invité
Farid

Vous parlez comme si on était pas en Algérie, il n’y a ni de tribunal de Sidi-M’hamed, ni de juges, ni de procureur de la République, ni de République tout court, il y a juste des règlement de compte, des pièces théâtrales, de l’injustice de la corruption et des coups de fils aux juges 😉

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires