Connectez-vous avec nous

Actu

La page « Algérie Debout » fermée suite à un signalement massif

Publié

le

La page du groupe Facebook « Algérie Debout », animée principalement par Sofiane Benyounès et qui compte près de 150 000 membres, a été fermée définitivement suite à un « signalement massif » dont elle a été victime.

« Après avoir été piraté une première fois au mois de décembre, bloqué une seconde fois suite à 143 000 signalements effectués en moins de 24 heures au mois de mars dernier, Algérie Debout a subi une nouvelle campagne de signalements avoisinant le nombre 535 000 ces dernières 24 heures. L’administration de Facebook n’est pas censé ignorer que seuls des robots et des solutions informatiques permettent d’atteindre ce score et ce ne sont certainement pas des utilisateurs physiques », explique Sofiane Benyounès sur sa page Facebook.

Selon des informaticiens membres du groupe et des administrateurs de réseaux indépendants qui auraient examiné cette affaire, il s’agirait vraisemblablement de « signalements » provenant « essentiellement de 2 institutions stratégiques algériennes et de 2 pays étrangers connus pour leurs agissements liberticides et pour le développement mercantile de ce type de solutions hostiles à la liberté de pensée et aux droits de l’Homme », confie encore Sofiane Benyounès.

Le deux poids deux mesures des administrateurs de Facebook

Il faut dire aussi qu’il est tout de même « bizarre » que des milliers de pages et de groupes racistes, violents, régionalistes pullulent ces derniers temps sur Facebook et continuent d’exister malgré les milliers de signalements, s’indigne Sofiane Benyounès.

Il s’agit d’un deux poids deux mesures insensé et liberticide. Tout le monde a remarqué ces « mouches électroniques » et ces « comptes fictifs ou réels » ayant envahi la toile et qui en arrivent à appeler au meurtre sur les réseaux sociaux sans que cela fasse réagir les administrateurs de Facebook.

« Nous appelons Facebook à réviser sa position qui encore une fois confond diffamation et liberté d’expression. Facebook qui confond le non-respect de ses standards avec le droit d’un peuple à la contestation et à la revendication légitime de changement de système », estime Sofiane Benyounès.

« Un pan de la mémoire nationale qui s’en va »

« Algérie Debout » n’est pas qu’un simple groupe mais il constitue une véritable base de données de la Révolution démocratique algérienne. En supprimant le groupe, Facebook supprime des dizaines de milliers de photos, de milliers de vidéos et de lives de la Révolution qui constituent de véritables témoignages sur l’histoire de l’Algérie contemporaine. C’est un pan de la mémoire nationale qui s’en va.

« Facebook prive les futures générations et nos contemporains de millions de témoignages parfois exclusifs sur un combat qui marque l’Histoire et qui marquera certainement l’Humanité », regrette Sofiane Benyounès qui lance un appel pour récupérer le groupe :

« Aidez nous à récupérer « Algérie Debout » en contactant #facebook,
en partageant ce statut, en signalant un problème, et à ceux qui éventuellement ont les moyens de contacter les administrateurs de leur transmettre ce message. »

F. Mourad

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires