Connectez-vous avec nous

Actu

« Gel temporaire » des poursuites judiciaires contre de jeunes promoteurs

Publié

le

 Le ministre du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, a annoncé dimanche à Alger « le gel temporaire » des poursuites judiciaires et des saisies de matériels engagées par les organismes bancaires créditeurs contre de jeunes promoteurs.

Présidant une rencontre avec les associations représentants les micro-entreprises, consacrée à l’écoute des préoccupations des jeunes porteurs de projets financés via les dispositifs publics de soutien à l’emploi dans le cadre de la création de micro-entreprises, M. Haddam a affirmé que « le Premier ministre avait décidé du gel temporaire des poursuites judiciaires et des saisies de matériels engagées par les organismes bancaires créditeurs contre de jeunes promoteurs », soulignant que « cette décision ne concerne pas les jeunes bénéficiaires ayant vendu leur matériel ».

Concernant le problème d’accès au foncier industriel, notamment pour les activités de services, le ministre a évoqué la reprise du projet des micro-zones d’activités annoncé par le ministre de l’Intérieur », ajoutant que le ministère de l’Agriculture « a réservé 250.000 hectares à mettre à la disposition des porteurs de projets, à raison de 20 hectares par projet ».

Quant au problème de mise à disposition des locaux commerciaux, M. Haddam a indiqué qu’il s’agit d’une question débattue lors du dernier Conseil interministériel, rappelant la décision du Premier ministre relative à la mise à disposition des locaux de l’OPGI, AADL et de l’Entreprise nationale de promotion immobilière (ENPI) au profit des promoteurs avec des facilitations et soutien financier à l’acquisition ».

Dans ce contexte, M. Haddam a indiqué qu’il a été procédé, au niveau du ministère du Travail, à l’installation d’un comité central de suivi de cette opération, sous la présidence du ministre du Travail, et des commissions locales présidées par les walis pour veiller à l’application de ces décisions et à l’élaboration de rapports périodiques ».

Quant à la préoccupation des jeunes promoteurs au sujet de l’examen des modalités de rééchelonnement et d’allongement des délais de remboursement de leurs crédits, le ministre a indiqué avoir chargé l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) et la Caisse nationale des assurances chômage (CNAC), sous la supervision de la Direction générale de l’emploi et de l’insertion au ministère (DGEI) d’engager des discussions avec l’Association professionnelle des Banques et des établissements financiers (Abef), afin d’examiner conjointement la possibilité d’apporter la meilleure réponse aux attentes des jeunes promoteurs.

Revenant aux modalités de calcul des cotisations de la CASNOS pour les micro-entreprises, M. Haddam a préconisé la révision de cette question, notamment en faveur des jeunes promoteurs en phase de démarrage d’activité, insistant sur l’importance de prévoir un accompagnement spécifique aux promoteurs. APS

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Des averses et de la grêle toucheront plusieurs wilayas de l’Est

Publié

le

Le bulletin météo spécial annonce des averses de pluies et/ou de grêle dès aujourd’hui jeudi sur plusieurs wilayas de l’Est du pays.

Finie la canicule ? Voire. Les wilayas concernées sont  Mila, Constantine, Guelma, Souk Ahras, Oum El Bouaghi, Batna, Khenchela et Tébessa.

La validité du BMS s’étalera de ce jeudi à 15h au vendredi à 09h00, alors que les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 40 mm, précise la même source.

Continuer la lecture

Actu

Tayeb Louh dormira ce soir à la prison d’El Harrach

Publié

le

L’ancien ministre de la Justice et garde des Sceaux, Tayeb Louh va passer sa première nuit à la prison d’El Harrach ce jeudi soir.

Le juge instructeur de la Cour suprême a donc placé Louh en détention provisoire. Il rejoint les anciens premiers ministres Sellal, Ouyahia, le ministre Amara Benyounès, les hommes d’affaires du clan Bouteflika, comme Haddad, Kouninef,…

Grand ordonnateur de la justice sous le règne Bouteflika, Tayeb Louh se retrouve dans l’ornière de son système.

Tayeb Louh est soumis à une interdiction de sortir du territoire national (ISTN). Selon nos sources, plus d’un millier de personnes sont interdites de quitter le territoire pour diverses affaires de corruption, dilapidation de deniers publics…

Continuer la lecture

Actu

Tayeb Louh devant la Cour suprême ce jeudi

Publié

le

L’ex-ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh, est convoqué à comparaître, jeudi 22 août,  devant le juge enquêteur de la Cour suprême, a rapporté aujourd’hui Ennahar TV.

Tayeb Louh, ex-tout puissant Garde et des Sceaux et ministre de la Justice a été convoqué, comme nous le rapportions, par l’Office central de répression de la corruption (OCRC).

Tayeb Louh est soumis à une interdiction de sortir du territoire national (ISTN). Selon nos sources, plus d’un millier de personnes sont interdites de quitter le territoire pour diverses affaires de corruption, dilapidation de deniers publics…

Tayeb Louh est très vite rejoint monté dans les échelons sous Bouteflika. Ministre du travail depuis 2002. Puis il est bombardé ministre de la Justice et garde des sceaux, du 11 septembre 2013 au 31 mars 2019. C’est dire que l’homme était devenu une pièce importante dans le dispositif de pouvoir du clan Bouteflika. Par son entregent, Louh a couvert tous les dépassements et même la mort de journaliste comme Mohamed Tamalt en prison.

Pire pendant les affrontements meurtriers du Mzab, la justice a été instrumentalisée contre les militants mozabites.

Ironie de l’histoire : Tayeb Louh, qui a été également, président du syndicat national des magistrats (SNM) se retrouve face aux juges. 

Continuer la lecture

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

A La Une

Tags

Populaires