Connectez-vous avec nous

Politique

L’ANR et El Moustakbel se retirent finalement de la présidentielle

Publié

le

L’Alliance nationale républicaine (ANR) et Le Front El-Moustakbal ont annoncé, samedi, leur décision de suspendre leur participation à la présidentielle, prévue le 4 juillet, et ce jusqu’à la réunion des conditions nécessaires à la réussite de cette échéance électorale.

Faisant parti des trois partis politiques ayant retiré le dossier de candidature auprès du ministère de l’Intérieur, le parti a dit avoir rempli toutes les conditions légales de candidature, à travers la collecte de « 731 formulaires de signatures individuelles d’élus répartis sur 33 wilayas ».  

Réitérant son attachement à la solution constitutionnelle et électorale, l’ANR a affirmé qu’il partageait la position nationale exprimée par l’Armée nationale populaire (ANP), considérant que « l’organisation de la Présidentielle dans les meilleurs délais, l’encadrement du Hirak populaire, le refus  de toute ingérence étrangère et le rejet de certaines revendications irrationnelles sont à même de mettre un terme à tous ceux qui tentent de faire perdurer la crise et d’éviter le vide constitutionnel qui mènera le pays à l’impasse ».

Pour ce faire, l’ANR a appelé les fidèles et les patriotes parmi les partis politiques, la société civile et le Hirak populaire à « adhérer à cette démarche décisive en vue de réaliser l’élan national tant escompté et construire l’Algérie nouvelle, en classant les priorités, en s’écartant de toute position extrême » et en concentrant les efforts de tous afin de garantir « la réussite de la période de transition constitutionnelle et tout ce qu’elle implique comme concessions communes », a conclu le communiqué. 

Le Front El-Moustakbal ne déposera pas de dossier de candidature 

Dans son communiqué rendu public au terme d’une réunion du Bureau national du parti, le Front El-Moustakbal a précisé que la direction du parti « a décidé de ne pas déposer le dossier de candidature à la Présidentielle », en raison des derniers développements qu’a connu la scène politique, notamment « à l’ombre d’une situation générale exceptionnelle qui a influencé la vie politique et socioéconomique du pays ».

Aussi, le Front El-Moustakbal a évoqué « l’absence de conditions nécessaires et d’un climat populaire favorable pour une participation massive et la non concrétisation du dialogue auquel a appelé l’institution de l’Armée nationale populaire (ANP) ».

Par ailleurs, le Front El Moustakbel (FM) qui a parachevé son dossier de candidature à cette élection y compris la collecte des signatures, a affirmé son attachement au processus politique constitutionnel en tant que choix unique à même de garantir à l’Algérie sa stabilité et au peuple algérien la liberté d’exprimer sa souveraineté dans le cadre de la démocratie.

La même formation a estimé que les élections transparentes et régulières étaient le meilleur et unique moyen de surmonter la crise que traverse le pays. APS

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires