Connectez-vous avec nous

Actu

Communiqué de l’Espace de résistances féminines

Publié

le

L’Espace des résistances féminines vient de rendre public un communiqué que nous publions ci-dessous intégralement.

Le mouvement populaire enclenché le 22 février 2019 en Algérie a mis à nu, s’agissant de la question de la femme, la réalité de la société algérienne : conservatrice et soumise à une religiosité hégémonique.

L’intrusion de la question de la femme, à la faveur du 08 mars, par des slogans appelant à l’égalité entre les femmes et les hommes, puis l’agression de militantes féministes le 29 mars, ont enflammé les esprits et suscité des réactions parfois violentes.

Cela rappelle, s’il le fallait, que les femmes sont victimes au quotidien d’agressions verbales ou physiques dans l’espace public, sur leur lieu de travail ou encore dans leur famille et que cette question est essentielle pour penser l’Algérie de demain. La lutte pour les droits des femmes étant en effet indissociable de toutes les luttes pour les libertés démocratiques et sociales.

Cette période historique où le peuple algérien a choisi de se mettre en mouvement impose ainsi que les femmes soient au rendez-vous, comme elles l’ont été tout au long de l’histoire. Pas seulement en tant que partie prenante du mouvement jusqu’à ce qu’on leur intime l’ordre de rentrer dans leurs cuisines mais en force de réflexion, d’action et de résistance aux forces rétrogrades afin de redonner souffle aux luttes pour les droits des femmes en particulier, et participer pleinement en tant que citoyennes aux luttes politiques actuelles en se basant sur les principes de l’auto-organisation et de la convergence des luttes. 

L’espace des résistances féminines, réunissant des femmes de tout âge, de tous les horizons, est un collectif né à Alger sur la base de cette réflexion. Les résistances, au pluriel, viennent signifier que le collectif entend se déployer sur plusieurs fronts : le plaidoyer politique notamment autour des revendications fondamentales que sont l’abrogation du code de la famille, le droit à l’instruction et au travail et la liberté de circuler dans l’espace public en toute sécurité ; l’organisation de débats publics à la faveur d’activités culturelles, le travail de terrain et de proximité ; un travail documentaire et d’analyse ainsi que la coordination avec d’autres organisations ou collectifs partageant les mêmes principes ou autour de questions conjoncturelles. 

L’Espace des résistances féminines est ouvert à toutes les femmes qui le souhaitent et qui partagent sa vision. Il encourage également les femmes à s’organiser dans leurs familles, sur leur lieu de travail, dans les universités et les cités universitaires… autour des questions qui les interpellent en tant que femmes mais aussi pour s’imposer dans les mouvements des travailleurs, des étudiants… actuels et ne pas rester en marge.

L’Espace des résistances féminines est convaincu que la lutte pour les droits des femmes ne concerne pas que les femmes. Une société où femmes et hommes vivraient harmonieusement ne peut se construire qu’à travers un éveil de la conscience chez les unes et les autres. Aussi, les activités publiques de l’Espace des résistances féminines seront ouvertes aux hommes désireux de participer aux débats et luttes en cours.

Enfin, l’Espace des résistances féminines est partie prenante du mouvement né le 22 février 2019 pour une Algérie libre et démocratique consacrant les principes des libertés démocratiques et de la justice sociale. 

Alger, le 03 mai 2019.
E-mail : espacederesistancefeminine@gmail.com
N° de téléphone : 0555956838

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Heurts entre supporters algériens et policiers à l’aéroport du Caire

Publié

le

Comme nous l’annoncions précédemment des centaines de supporters algériens sont abandonnés par les autorités qui les ont acheminés au Caire.

L’équipe nationale est rentrée avec la gloire, quant à ces centaines de fans partis dans les 37 avions affrétés pour la soutenir, ils sont tout simplement abandonné à leur sort à l’aéroport de la capitale égyptien.

Impatients et à bout de nerfs, ils se sont pris au mobilier de l’aéroport provoquant une intervention musclée de la police égyptienne.

Continuer la lecture

Actu

Le bus des Verts ! Guedioura filme la folie des supporters

Publié

le

Une marée humaine a accueilli samedi les joueurs de l’équipe nationale championne d’Afrique des nations.

Moment de communion entre une jeunesse sevrée d’espoir et de victoires et une équipe nationale pleine de panache qui a montré de réelles qualités techniques lors de cette CAN 2019 qui a eu lieu en Egype.

Continuer la lecture

Actu

Hadj Ghermoul libéré

Publié

le

Le jeune militant Hadj Ghermoul est enfin libre après six mois passés en détention.

Hadja Ghermoul est l’un des premiers à s’afficher contre le 5e mandat de Bouteflika en brandissant une pancarte sur les réseaux sociaux. Cet acte lui vaudra une mise en détention des plus arbitraires.

Pour rappel, Hadj Ghermoul, 37 ans, marié, deux enfants, chômeur de son état et militant du Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC), avait brandi début janvier une pancarte pour dire son refus d’un 5e mandat de Bouteflika.

Arrêté et présenté en comparution immédiate devant le tribunal de Mascara, le 29 janvier dernier, il a été jeté en prison dans les heures qui ont suivi.

Le  2 avril, une marche a été organisée à Mascara pour demander la libération immédiate de Hadj Gharmoul, surtout que, selon Tahar Belabès de la CNDDC,  la justice a pris la décision de le transférer vers la prison de Reggane à Adrar, loin de sa famille et des ses amis.

A quand la libération de la centaine d’autres manifestants pacifiques qui croupissent encore injustement dans les prisons algériennes ?

Continuer la lecture

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

A La Une

Tags

Populaires