Connectez-vous avec nous

Monde

Josu Ternera, l’ancien chef politique de l’ETA, arrêté en France

Publié

le

Jose Antonio Urrutikoetxea Bengoetxea, en cavale depuis 2002, a été interpellé grâce une opération conjointe de la DGSI et du ministère espagnol de l’Intérieur.

L’ancien chef de l’organisation séparatiste basque ETA Jose Antonio Urrutikoetxea Bengoetxea a été arrêté jeudi matin en France, a annoncé le ministère espagnol de l’Intérieur.

Plus connu sous le nom de Josu Ternera, l’ancien chef politique de l’ETA, organisation aujourd’hui dissoute après quatre décennies de violence, a été arrêté « aux premières heures de la matinée aujourd’hui [jeudi] à Sallanches dans les Alpes françaises » dans une opération conjointe avec la Direction générale de la sécurité intérieure française, a précisé le ministère dans un communiqué.

Impliqué dans un attentat qui a fait 11 morts

L’ETA a tué plus de 800 personnes dans une campagne d’attentats pour l’indépendance du Pays basque. La police espagnole le recherchait depuis 2002, quand il était passé dans la clandestinité pour échapper aux poursuites pour son rôle dans un attentat contre une caserne de la garde civile à Saragosse, dans le nord de l’Espagne, qui avait fait onze morts, dont cinq enfants en 1987. Très influent dans l’organisation, Ternera, qui serait gravement malade, avait enregistré la « déclaration finale » par laquelle l’ETA annonçait sa dissolution définitive en mai 2018.

En août 2018, Santiago Arróspide Sarasola, alias Santi Potros, condamné en Espagne pour avoir participé notamment à l’attentat le plus sanglant du groupe armé, était sorti de prison après trente ans derrière les barreaux. Santi Potros avait notamment été condamné pour sa participation à l’attentat le plus meurtrier d’ETA, qui avait fait vingt et un morts le 19 juin 1987, contre un supermarché Hipercor de Barcelone (Nord-Est). AFP

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x