Connectez-vous avec nous

Actu

Malik Rebrab prend les rênes de Cevital

La Rédaction

Publié

le

Depuis l’arrestation d’Issad Rebrab, le 22 avril, son fils, Malik Rebrab (47 ans), a pris les rênes de Cevital, premier groupe privé algérien.

Ce sont les conditions politiques qui ont dicté ce changement à la tête du groupe Cevital. Issad Rebrab ne pouvant pas diriger à partir de la prison d’El Harrach son groupe, il a fallu céder le pouvoir de signature à son fils Malik.

Issad Rebrab, 74 ans, fondateur de Cevital (3,4 milliards de dollars en 2019, selon Forbes) était au coeur de la décision de ce groupe.

Cependant à la faveur des premières manifestations contre le 5e mandat, il a rejoint la contestation dans la rue, se faisant même photographier au milieu des manifestants.

En dépit des blocages que subit son groupe depuis l’avènement du règne du clan Bouteflika, Issad Rebrab a multiplié des investissements cibles, comme la construction d’un centre d’entraînement pour la JSK, ou le rachat d’usines en Europe, comme OXXO en France.

Electronique, agroalimentaire, médias, sidérurgie, le groupe s’est beaucoup diversifié ces 20 dernières années en Algérie mais à l’étranger aussi. C’est d’ailleurs le premier groupe à payer le plus d’impôt juste après Sonatrach.

| LIRE AUSSI : Issad Rebrab détaille son projet révolutionnaire

Dans la nuit du 22 au 23 avril, il a été arrêté par les gendarmes suite à une convocation à la gendarmerie de Bab Jdid. Cette arrestation pour « fausse facturation » a semé le trouble dans le milieu des affaires et a donné un très mauvais signal aux partenaires étrangers de l’Algérie.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x