Connectez-vous avec nous

Actu

Béjaïa : le militant Hamu Aïdali interrogé par la police

Publié

le

Les tentatives d’intimidation et de provocation se poursuivent contre les militants de gauche à Béjaïa. Cette fois-ci, c’est Hamu Aidali, élu communal et militant du PST, qui a été convoqué, ce mardi 7 mai, par la sûreté de daïra de la wilaya de Béjaïa et interrogé concernant l’affaire du projet de construction d’un « célibatorium de police » auquel s’oppose toute la population locale.

Il s’agit là du dernier militant en date à être convoqué et interrogé par la police de la sûreté de wilaya après Lyès Touati, le 24 mars dernier, et Achour Nacer et Bourouba Zahir, le 3 avril. D’autres militants associatifs auraient été victimes de ces intimidations policières.

Il serait question de plaintes déposées par un entrepreneur qui a vu son chantier de construction d’un « célibatorium de la police » stoppé par la mobilisation populaire.

C’est « une provocation de trop à un moment où les masses populaires se sont levées contre la Hogra et la dilapidation des biens publics », a écrit la section d’Aokas du Parti socialiste des travailleurs (PST) dans un communiqué.

« Comme dans l’affaire de la Bande Boisée ou de la coopérative Gouraya et tant d’autres, il faut opposer au laxisme de l’administration notre farouche détermination à récupérer tous nos biens collectifs », lit-on encore dans la déclaration du PST.

A. G.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires