Connectez-vous avec nous

Politique

Saïd Bouteflika, Tartag et Toufik arrêtés

Publié

le

Les services de sécurité auraient arrêté, samedi 4 mai, Saïd Bouteflika, le frère et conseiller de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika, le général-major Athmane Tartag, dit Bachir, ex-coordinateur des services de renseignement, et le général Mohamed Mediène, dit Toufik, patron de l’ex-DRS.

Nous ignorons pour l’instant ce que la justice leur reproche officiellement même si la vox populi les tient pour responsables de tout ce qui arrive à l’Algérie, ces derniers temps.

Une chose est sûre, l’institution judiciaire n’aurait pu agir sans l’aval d’Ahmed Gaïd Salah, le chef d’état-major de l’armée qui a dénoncé publiquement les agissements de ces personnes ces dernières semaines.

Autant ces personnes sont vomies par le peuple qui réclamait leur tête depuis un moment, autant il serait erroné de croire à une justice indépendante ou encore à une réelle et sincère opération « mains propres », tant la revendication d’une Assemblée constituante est rejetée par le maître du moment, le général-major Ahmed Gaïd Salah.

Aussi, il n’est pas sûr que ces arrestations répondent aux aspirations du peuple qui veut redéfinir les règles du jeu pour prémunir l’Algérie de cen genre de dérives.

A. G.

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires