Connectez-vous avec nous

Actu

A quoi joue Gaïd Salah ?

Publié

le

Ahmed Gaïd Salah a donné un énième discours mardi 23 avril dans lequel il a insisté sur l’organisation de la présidentielle le 4 juillet et a invité d’autorité les Algériens à cesser les marches et rassemblements.

C’est désormais un rituel, presque tous les mardis, le vice-ministre de la Défense livre un discours devant un parcours de militaires. Un discours toujours politique, destiné aux Algériens.

En l’absence du chef de l’Etat par intérim, c’est le chef d’état-major qui fait le job de président, donnant d es instructions à la justice et des directives politiques qui sont loin de ses prérogatives.

Comme à son habitude, Gaïd Salah a agité des « ennemis intérieurs » après avoir par le passé évoqué « la main de l’étranger ».

« L’alignement de l’Armée Nationale Populaire aux côtés du peuple afin d’atteindre ses objectifs visant à opérer le changement escompté et sa mobilisation continue pour accompagner les Algériens dans leurs marches pacifiques et leur sécurisation, procède de l’harmonie et de la concordance dans les visions et la démarche empruntée, entre le peuple et son armée. Une harmonie qui semble déranger ceux qui portent une animosité profonde envers l’Algérie et son peuple et ce, malheureusement, en conspirant avec des parties intérieures, qui ont vendu leur âme et ont hypothéqué l’avenir de leurs concitoyens pour des fins et des intérêts personnels étroits.

  Face à ces plans qui tendent à semer les graines de la discorde et de la sédition entre les Algériens et leur armée, l’Armée Nationale Populaire continue à leur faire face, conformément aux dispositions de la Constitution et des lois républicaines, comme en témoigne la réussite des unités de sécurité, en charge du maintien de l’ordre, à déjouer les diverses tentatives visant à semer la peur et l’anarchie et troubler l’ambiance calme et sereine caractérisant les marches des citoyens. Ceci a été confirmé par l’interpellation, au courant de la fin de la semaine passée, d’individus en possession d’armes à feu, d’armes blanches et de grenades lacrymogènes, ainsi qu’une grande quantité de psychotropes et des moyens de communication»,-a-t-il soutenu. 

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

Populaires