Connectez-vous avec nous

Chronique

La justice, ce cirque pour badauds !

Publié

le

Les pseudos convocations de l’ex Premier ministre, Ahmed Ouyahia et de l’actuel ministre des Finances Mohamed Loukal, selon l’ENTV, par le parquet du tribunal de Sidi M’hamed, ont déchaîné les passions.

C’est un peu compréhensible du fait que ce soit la première qu’un chef de l’exécutif est cité dans des affaires de corruption ou plus précisément de «dilapidation des deniers publics et octroi d’avantages illégaux», selon la fausse annonce faite par la chaîne publique A3.

Convenons-en que c’est du lourd en termes de chefs d’inculpation et du niveau de responsabilité. Mais au-delà de ces fausses convocations d’Ouyahia et de Loukal, servies on ne sait comment par la télévision nationale, il y a comme une forte odeur de règlement de compte qui ne cadre pas avec la volonté prêtée au pouvoir nouveau de faire payer les corrompus.

Le fait est qu’un comité d’«accueil populaire» était déjà en place dès les premières heures de ce dimanche face au tribunal, rue Abane Ramdane. L’orchestration médiatique de l’opération ne laisse pas l’ombre d’un doute sur la volonté de vouer aux gémonies l’homme à l’arrogance tristement proverbiale. 

Ahmed Ouyahia ne s’est pas présenté ce dimanche devant le juge d’instruction pour la simple raison qu’il n’avait jamais reçu de convocation. Il a donc échappé au «lynchage» médiatique et public. Ni le parquet ni une autre autorité judiciaire n’a jugé utile d’éclairer l’opinion publique sur ce canular de mauvais goût. Sur ce poisson d’avril avec effet rétroactif.

Que cache donc cette annonce en Prime Time dans le JT de la télévision nationale de la convocation de l’ex-Premier ministre et du ministre des finances qui s’avère fausse ? Y a-t-il eu une grossière manipulation dans cette affaire ? Au commencement était l’erreur… Ou s’agit-il d’un avertissement envoyé par le nouveau pouvoir à l’ancien dont fait partie Ouyahia, l’invitant à cesser ses manœuvres et ses torpilles contre la transition politique ?

Quoi qu’il en soit, cette façon de faire est aussi maladroite qu’attentatoire à la volonté prêtée aux nouvelles autorités de faire le grand ménage dans les Ecuries d’Augias. Il semble que l’effet d’annonce recherché à travers cette opération spectaculaire supplante la réelle volonté d’ouvrir tous les dossiers de corruption.

Ahmed Ouyahia est certainement loin d’être une colombe. Il est le personnage le plus impopulaire de l’histoire de la Numidie depuis Massinissa. Ceci est incontestable et l’homme du «sale boulot» en tire même une fierté non dissimulée. 

Mais alors, est-ce une raison pour lui jeter à lui seul la pierre et laisser les autres oiseaux de mauvais augure en totale liberté ? Quand on parle de corruption en Algérie, il y a des noms et des prénoms indépassables, inévitables. En plus d’Ahmed Ouyahia qui a imprimé des dinars en quantité industrielle sur ordre de l’ex Président, faut-il le préciser, il y a toute une faune de hauts responsables dont les noms sont souvent cités dans les affaires de corruption.

Kouninef, Saâdani, Khelil, Bouchouareb…
Ses prédécesseurs, Sellal, Tebboune, les anciens ministres, Abdelmalek Boudiaf, Abdesslem Bouchouareb, Amar Ghoul, Chakib Khelil, les hommes d’affaires Kouninef, Tahkout, Tliba, Djemai, Haddad, les hommes politiques Saâdani, Ould Abbès, Berkat et autres, parce que la liste est très longue en sus des walis, des généraux, des ambassadeurs…autant de responsables qui, aux yeux de l’opinion, ne sont pas au-dessus de tout soupçon. 

En effet, les scandales de Sonatrach, de Khalifa, de la cocaïne, de l’autoroute est-ouest, des concessions générales agricoles, du Parc des Grands Vents pour ne citer que ces affaires ne peuvent être le fait du seul Ouyahia.

C’est dire que si l’on veut vraiment faire justice à ce pays saigné à blanc, tous les hauts responsables soupçonnés d’avoir trempé dans l’argent sale, doivent rendre des comptes. Qu’il soit corrompus ou corrupteurs, quitte à éclabousser de gros poissons. Hocine Bensaad

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x