Connectez-vous avec nous

Actu

Rassemblement des travailleurs : pour une Ugta de classe et de lutte !

Publié

le

Algérie : à propos des libertés syndicales, de l'Ugta, des syndicats autonomes, du pouvoir politique et du pouvoir de l'argent

Pour une Ugta de classe et de lutte et non à l’Ugta de la compromission avec l’oligarchie. C’est le message essentiel de ce rassemblement aujourd’hui mercredi 17 avril observé par des milliers de travailleurs devant le siège de l’Ugta. Voir vidéo ci-dessous.

En effet, à l’appel des syndicalistes, des milliers de travailleurs se sont donné rendez-vous ce mercredi matin devant le siège de l’Ugta pour faire dégager le SG Abdelmadjid Sidi-Saïd et sa bande de bureaucrates qui ont mis l’organisation syndicale des travailleurs et travailleuses au service des patrons, des oligarques et du gouvernement.

Pour les travailleurs, l’heure est à la réappropriation de leur organisation de lutte, en chassant les bureaucrates, à commencer par Sidi Saïd. « Naqaba haqiqiya » (Pour un vrai syndicat), ont scandé les travailleurs qui considèrent que leur organisation a été déviée de sa mission de combat et de défense des intérêts des couches laborieuses.

Il faut rappeler que malgré les mobilisations à la base et les innombrables et multiples batailles, souvent victorieuses, menées par les sections syndicales de l’Ugta au niveau des différents secteurs, la Centrale syndicale, bureaucratique et traître, a souvent réussi à étouffer les luttes des travailleurs et à vider l’organisation de sa substance combative.

Les milliers de travailleurs qui constituent la basse de l’Ugta n’oublieront jamais que leur direction bureaucratique et traître a accompagné docilement les politiques libérales des différents gouvernements faites d’austérité, de privatisation, de remise en cause des acquis sociaux et de fermeture des entreprises.

Il faut rappeler que l’appel à ce rassemblement a été lancé par plusieurs dirigeants syndicaux dont les secrétaires généraux (SG) des Unions de wilaya de Saïda, Tlemcen, Tizi Ouzou, Béjaïa, Ouargla et les membres de la Commission exécutive nationale (CEN) de plus de 21 wilayas, la Fédération nationale des travailleurs de la mécanique, métallurgie, électrique et électronique (Fntmmee), et les Unions locales de Rouiba et Hassi Messaoud.

A. G.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x