Connectez-vous avec nous

Actu

Changement au FFS : communiqué du conseil national

La Rédaction

Publié

le

Le Conseil national du FFS, réuni aujourd’hui samedi 13 avril en session ouverte, après avoir chassé Mohand Amokrane Chérifi, Ali Laskri et Brahim Meziani, membres de l’Instance présidentielle, et suite à la démission de Hakim Belahcel de son poste de secrétaire national, a rendu le communiqué que nous publions in extenso :

Le Conseil national, à la majorité de ses membres, s’est réuni, aujourd’hui 13 avril 2019 au Siège national du parti, après que les militants présents en masse, ont imposé le départ des trois membres de l’Instance Présidentielle ayant pris le parti en otage et usurpé la fonction de la Direction nationale.

Depuis le 25 janvier, ces membres sus cités agissent d’une façon unilatérale en violation des statuts et règlement intérieur du Parti. 
Ils ont ainsi refusé la collégialité qui doit régir, selon les textes du Parti, le fonctionnement de l’Instance Présidentielle.

Ils ont refusé toute forme de débat au sein des instances du Parti en empêchant, usant de violence verbale et physique, la tenue de sessions de conseils national à deux reprises (le 08 et le 22 mars 2019).

Toutes les initiatives de dialogue et d’appel à l’apaisement pour trouver des solutions consensuelles et un compromis pouvant mettre fin à la crise qui secoue le Parti ont été rejetées par ces mêmes membres.

Pis encore, des exclusions expéditives et tous azimuts ont été abusivement prononcées à l’encontre des deux membres de l’IP (Hayat Taiati et Sofiane Chiouikh) et d’une vingtaine de cadres dont le P-APW de Bejaia.

Sur le plan politique, les trois membres de l’IP ont proposé une initiative politique de sortie de crise du pays sans se référer au Conseil national, seul organe habilité à arrêter les positions politiques du Parti, alors que les membres du Conseil appellent à la tenue d’une session ouverte depuis le début de la dynamique citoyenne pacifique et exemplaire pour un changement radical du système autoritaire installé et maintenu par une série de coups de force depuis 1962.

Ces pratiques contraires au fonctionnement démocratique et à l’éthique politique du Parti ont engendré une réaction forte et légitime auprès des militants qui se sont déplacés en masse pour redresser la situation et s’opposer à toute tentative d’aligner le FFS dans les logiques claniques et les options du système.

Prenant acte de ce qui précède, le camarade Hakim BELACEL, désigné par les trois membres de l’IP au poste de 1er Secrétaire du parti a annoncé sa démission devant le Conseil national et les militants.

Le Conseil national, lors de sa réunion, ce jour, a installé un Comité de transition chargé d’assurer le fonctionnement du parti.

Le Conseil national a décidé à l’unanimité la révocation des deux membres de l’IP Mohand Amokrane Cherifi et Ali Laskri.

Le Conseil national réitère l’appel de Hocine Ait Ahmed Lah Irahmou au rassemblement de toutes les énergies, à l’ouverture du parti vers la société et à la solidarité militante, condition sine qua non à la réalisation des objectifs politiques du FFS.

Le Conseil national appelle toutes les militantes et tous les militants à être vigilants et rester mobilisés et déterminés pour la sauvegarde de leur Parti et de leur pays.

Le Conseil national considère le changement radical du système est une condition indépassable pour amorcer réellement un processus constituant et une transition démocratique en Algérie.

Pour le Conseil national, résoudre la crise de légitimité est la priorité des priorités. Le retour à la légitimité populaire à travers l’élection d’une Assemblée Nationale Constituante est inéluctable pour construire un nouveau contrat social et politique et poser le socle d’une Deuxième république qui sera basée sur des institutions et des règles démocratiques, un Etat de droit, une justice indépendante.

Le Conseil national se solidarise et soutient les camarades de Ghardaia, arbitrairement poursuivis par la justice comme il exige la libération immédiate et inconditionnelle de notre camarde Hachemi litim, responsable de la fédération FFS de Laghouat.

Le Conseil national s’est déclaré en session ouverte.
Gloire à nos martyrs
Vive l’Algérie libre et démocratique
Vive le FFS.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x