Connectez-vous avec nous

Actu

Mobilisation toujours impressionnante contre le système

Publié

le

Vendredi 5 avril, des millions d’Algériens sont sortis pour la 7e fois pour signifier leur refus de ce système politique qui dirige le pays.

Les mots d’ordre visent désormais Noureddine Bedoui (premier ministre), Abdelkader Bensalah (président du Sénat) et Tayeb Belaïz (président du conseil constitutionnel).

Tous trois ont soutenu sans faillir le président Bouteflika durant ses 20 ans de règne. Et demeurent encore aux affaires malgré la démission de Bouteflika le 2 avril.

Aussi pour les millions de manifestants, ces trois B, comme ils sont surnommés, doivent eux aussi, partir. Comme les précédentes mobilisations de la dissidence populaire, celle d’aujourd’hui a été aussi marqué par un immense sens de civisme comme le montre ces tweets.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires