Connectez-vous avec nous

Société

Meriem Merdaci, l’arrogance faite ministre de la culture !

Publié

le

Au moment où les millions d’Algériens grondent dans les rues du pays pour débarquer le système, il s’en est trouvé quelques Algériens aux dents longues qui ont répondu favorablement au clan au pouvoir.

Dans l’équipe gouvernementale de Noureddine Bedoui, difficilement constituée, de nombreux ministres brillent par leur arrogance et les casseroles qu’ils traînent.

Parmi ceux-là, il y a la ministre de la Culture, Meriem Merdaci, qui s’est présentée face aux micros pendant la passation « des pouvoirs », avec une suffisance qui frise le ridicule.

Mais d’où sort cette femme ?  Directrice de la Maison d’édition du Champ libre de Constantine et fille du célèbre historien Abdelmadjid Merdaci, elle a manifestement l’ambition rivée au corps. Sa première déclaration est un concentré de démagogie. Avant même de commencer, il exige du peuple qu’elle soit respectée. Affligeant !

Respecte-t-elle ces millions d’Algériens qui marchent depuis le 22 février pour que Noureddine Bedoui, Bouteflika et toute la clique qui l’ont engagée ?

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

Populaires