Connectez-vous avec nous

Actu

Mokrane Aït Larbi écrit au procureur général d’Alger

Publié

le

L’avocat Mokrane Aït Larbi a publié ce lundi 25 mars 2019, une lettre ouverte au procureur général de la Cour d’Alger, en vue d’empêcher des décideurs et des hommes d’affaires de transférer leurs argent et fortunes illégalement vers des pays étrangers.

« Les magistrats statuent au nom du peuple et le peuple appelle à l’application de la loi », lit-ont au préambule de sa lettre. Mokrane Aït Larbi a fait référence à plusieurs articles de lois dont ceux qui permettent au magistrat d’appliquer la procédure d’interdiction de sortie de territoire contre toute personne qui pourrait être impliquée dans un délit ou un crime.

« En tant que citoyen qui a pris part aux manifestations de la révolution populaire pacifique, j’ai entendu la voix du peuple qui demande de poursuivre les responsables de la corruption qui ont détruit l’économie du pays », précise Me Aït Larbi.

« Vous connaissez les responsables de la corruption et les services de sécurité les connaissent. Le peuple aussi les connait », averti l’avocat, qui était directeur de campagne d’Ali Ghediri, avant de démissionner quelques jours après le soulèvement populaire contre le régime.

« Si la loi permet de poursuivre les responsables de la corruption sans plainte, qu’attend le parquet pour appliquer la loi sur les corrompus pour répondre aux revendications légitimes (du peuple) ? », demande Mokrane Aït Larbi. « Demain, il serait trop tard »,préconise Mokrane Aït Larbi

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x