Connectez-vous avec nous

Actu

Un cinquième vendredi de manifestations pour faire plier le régime

Publié

le

Pour le cinquième vendredi consécutif, les Algériens manifestent pour demander le départ du président Abdelaziz Bouteflika, que certains de ses soutiens ont commencé à lâcher ces derniers jours.

Un mois après le début de la contestation, les Algériens restent mobilisés, avec de nouvelles manifestations vendredi 22 mars, pour réclamer le départ du président Abdelaziz Bouteflika, au pouvoir depuis 20 ans et dont le camp se fissure.

Selon les journalistes de l’AFP présents sur place, les manifestants sont présents en très grand nombre dans les rues d’Alger.

Aucun chiffre n’est disponible et la participation est difficile à établir, mais un cortège extrêmement compact emplit les rues convergeant vers la Grande Poste, bâtiment emblématique au cœur de la capitale algérienne. Les journalistes de Reuters estiment leur nombre à plusieurs centaines de milliers de personnes.

« Dégagez tous! », proclame une banderole dans le cortège, où dominent, comme chaque semaine les couleurs du drapeau algérien, vert et blanc, frappé du croissant et de l’étoile rouges.

Les deux précédents vendredis ont vu une mobilisation record. Le 15 mars, des manifestations ont été enregistrées dans 40 des 48 wilayas du pays, selon des sources sécuritaires, et des diplomates ont évoqué « des millions » d’Algériens dans les rues. Avec France24

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires