Connectez-vous avec nous

Actu

Quand Anouar Haddam appelait à tuer les Algériens

Publié

le

Pour ne pas avoir la mémoire courte, nous republions la vidéo d’un des chefs de l’ex-FIS qui avait dévoyé la révolte d’Octobre 1988, avec la bénédiction des militaires, et engagé le pays dans une spirale de violence qui s’est soldée par des milliers de morts, la décapitation de l’élite, la culpabilisation du mouvement populaire et l’accumulation de richesses.

Anouar Hadam, membre de la direction de l’ex-FIS ayant trouvé refuge aux Etats-Unis d’Amérique, justifie, dans cette vidéo, la rébellion armée et la guerre déclarée aux Algériens dans les années 1990. Cela permet aussi de rappeler la complicité des capitales occidentales qui avaient offert refuge et prise en charge aux parrains du terrorisme en Algérie. La collecte de l’argent pour acheter les armes se faisait publiquement à Londres, au Royaume-Uni.

Aujourd’hui, à la faveur du mouvement populaire, les parrains du terrorisme tentent de se replacer sur la scène politique algérienne, estimant que l’heure est venue pour eux de reprendre du service et replonger le pays dans le chaos. Car c’est là leur mission historique : détourner la radicalité et les potentialités révolutionnaires des peuples de leurs vrais problèmes pour les mettre au service de causes obscurantistes.

C’est l’occasion aussi de rappeler que le peuple a soif de liberté, de droits syndicaux et politiques, d’un salaire décent, d’un logement, d’un travail, d’une école publique et de qualité, d’un système de santé basé sur l’humain et non sur le profit, d’une économie centrée sur les besoins du peuple et non sur les intérêts de certaines castes parasitaires assoiffées de gain facile, d’un Etat émanant du peuple et indépendant des capitales occidentales et des intérêts des multinationales.

Tout un programme que le peuple se sent enfin capable de réaliser et que les armes des terroristes et les discours moyenâgeux de leurs idéologues islamistes voudraient étouffer.

Amélia Guatri

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Jamesben Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Jamesben
Invité
Jamesben

Comme l’a fait Tabou.
Cela n’a pas empêché la nomination d’un de ses cousins au poste de ministre du travail
N’oublions pas que leur patriarche fur nommé recteur de la mosquée de Paris et permis à Mitterrand de sauter la clause qui voulait que je recteur fût Algérien né en Algérie. Elle fut remplacée par la possibilité que le recteur pouvait être né en France avec la double nationalité.
Ensuite il fut rappelé le lendemain de l’interruption des élections législatives et l’instauration du Haut comité dEtat
Enfin rappelons qu’il fut exfiltré d’Algerie grâce à la CIA qui lui fit traverser la frontière à Maghnia

Publicité

A La Une

Articles récents

Populaires