Connectez-vous avec nous

Actu

Marches contre Bouteflika : l’étrange proposition de la France

Publié

le

Jean-Yves Le Drian, le ministre des Affaires étrangères français vient de faire une déclaration pour le moins étrange sur la situation en Algérie.

Pour Jean-Yves Le Drian, il faut que le processus électoral se poursuive. Cette phrase nous rappelle cette autre phrase tenue par un autre socialiste, François Mitterrand quand le FIS dissous était arrivé premier aux législatives de 1991.
« Nous devons laisser le processus électoral se dérouler », a déclaré Jean-Yves Le Drian lors des questions d’actualité à l’Assemblée nationale. « La France, évidemment, en raison de nos liens historiques (…), est très attentive au déroulé de cette échéance majeure. » Quelque quatre millions de personnes d’origine
algérienne vivent dans l’Hexagone.

Décidément la France n’a rien compris à l’Algérie. Alors que les villes algériennes bruissent de colère et de protestations monstres contre le régime et le 5e mandat de Bouteflika, voilà que le ministre des Affaires étrangères français se laisse aller à une déclaration qui a des accents de soutien au régime (voir la vidéo).

On sait que Paris a pour habitude de soutenir même militairement les dictatures. Il y a quelques semaines, l’armée française est intervenue contre la rébellion tchadienne pour protéger le dictateur Idriss Déby, à la tête du Tchad depuis 30 ans.

Ce que Le Drian et Paris n’ont rien compris c’est qu’Alger n’est pas N’djaména. Ni Caracas d’ailleurs.

Publicité
1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
walid kh Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
walid kh
Invité

On sait que Paris a pour habitude de soutenir même militairement les dictatures. Il y a quelques semaines, l’armée française est intervenue contre la rébellion tchadienne pour protéger le dictateur Idriss Déby, à la tête du Tchad depuis 30 ans.

Publicité

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires