Connectez-vous avec nous

Politique

Opposition au 5e mandat : les mises en garde de Gaïd Salah

Publié

le

Alors que la rue algérienne gronde haut et fort sa colère contre le 5e mandat de Abdelaziz Bouteflika, le général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), a mis en garde mardi à Tamanrasset contre ce qu’il qualifie de « velléités de déstabilisation » et les risques de manipulation.

Ahmed Gaïd Salah n’est-il pas tenu par l’obligation de réserve en ces temps de crise politique où le peuple se met à rêver de changement ?

Alors que la colère contre le 5e mandat de Abdelaziz Bouteflika tend à se propager depuis le 22 février, voilà que le général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire (ANP), sort de sa réserve (mardi à Tamanrasset) pour réitérer l’engagement de l’ANP à réunir « toutes les conditions nécessaires, permettant aux élections présidentielles de se dérouler dans un climat de quiétude et de sérénité ».

Il s’agit là d’une réponse claire apportée par Gaid Salah au mouvement de contestation dont l’une des revendications phares peut être traduite par « Il n’y aura pas d’élection si Bouteflika se présente à un 5e mandat ».

Amélia Guatri

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Populaires