Connectez-vous avec nous

Actu

Saïd Bouhadja : « Les slogans hostiles au 5e mandat peuvent être justes »

Publié

le

L’ancien président de l’APN est sorti de sa réserve pour donner son avis, ce mardi, sur les manifestations contre le 5e mandat qui agitent le pays depuis plusieurs jours.

« Les slogans hostiles au 5e mandat peuvent être justes comme ils peuvent être  illégitimes, et le dernier mot revient au peuple », a déclaré Saïd Bouhadja à TSA Arabi.

L’ancien président de l’APN destitué de son perchoir affirme qu’il est « nécessaire de répondre aux demandes des manifestants ».

Puis d’ajouter : « Ces protestations sont le résultat inévitable de l’absence d’une politique sage et souple à l’égard du peuple ». Et de glisser cette critique. Ainsi il estime que si les Algériens sont dans la rue c’est que le pouvoir a « ignoré les aspirations du peuple ».

Un tantinet vipérin, il a rappelé par ailleurs que la rue gronde contre le FLN, ce parti qui s’est ligué contre lui.

« Tous les slogans bandits par les manifestants sont justes, à part celui réclamant le départ du FLN parce que le parti est absent ». Puis de lâcher ce sévère réquisitoire contre l’ancien parti unique : « Il n’y aucune existence pour le FLN, ni à sa direction, ni au Bureau politique et il n’y aucune légitimité pour le FLN. Les structures actuelles du parti ne sont pas conformes avec les règlements adoptés lors du 10e congrès ».

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des
Publicité

A La Une

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir nos articles par email

Tags

Populaires