Connectez-vous avec nous

Politique

Ferhat Mehenni qualifie les manifestations anti-Bouteflika d’ « agitation »

Publié

le

Entretien surréaliste entre des journalistes qui parlent en arabe et un homme politique qui répond en français.

Après avoir déroulé le tapis rouge à Abdelmalek Sellal, directeur de la campagne de Bouteflika, c’est Ferhat Mehenni qui vient dérouler sa vision sur l’Algérie et la Kabylie.

Il qualifie les manifestations de ces derniers jours d’agitation. « Une illusion de démocratie », ajoute-t-il. Et pronostique même la sortie de l’armée et un bain de sang. « Il n’y aura pas d’élection présidentielle », estime-t-il. « Bouteflika sera réélu par la fraude », ajoute-t-il.

Le président du MAK estime que les manifestations contre le 5e mandat sont de l’agitation pour cacher un autre destin. « Gaïd Salah a promis à Bouteflika qu’il mourra au pouvoir, puis Gaïd Salah le remplacera », a-t-il déclaré. Pour Ferhat Mehenni, les manifestations n’ont pas lieu, il laisse entendre qu’elles sont même suspectes de manipulation.

A la question de son autoproclamation comme président du MAK, et porte-parole de la Kabylie il répond : « Pouvez-vous demander à Abane Ramdane pourquoi il a parlé au nom de l’Algérie ? ».

1 Commentaire
S'abonner
Me notifier des
guest
1 Commentaire
plus anciens
plus récents plus de votes
Inline Feedbacks
View all comments
walid kh
3 années plus tôt

20 ans plus tard, en 2019, ce même Abdelaziz Bouteflika se présente pour briguer son cinquième mandat alors qu’il est incapable même de prononcer une phrase pour annoncer sa candidature !

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

1
0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x