Connectez-vous avec nous

Politique

Mokrane Aït Larbi appelle les Algériens à barrer la route à Bouteflika

Publié

le

L’avocat Mokrane Aït Larbi, également directeur de campagne du général Ali Ghediri a, dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, appelé les Algériens à se mobiliser contre le candidat Abdelaziz Bouteflika, sans le nommer.

Il s’est adressé aux Algériens en arabe et en tamazight pour faire passer son message. Mokrane Aït Larbi a accusé le camp adverse de « corruption » qui a paralysé le pays.

Au moment où une grande partie de la classe politique semble paralysée par l’annonce de la candidature du président Bouteflika, Aït Larbi appelle à un sursaut national.

Publicité
3 Commentaires

3
Poster un Commentaire

avatar
3 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
3 Commenter les auteurs
MohammadBrunoMohamed Djamel Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Mohamed Djamel
Invité

Ah bon ? Barrer la route ? Mais Monsieur AIT LARBI, vous êtes un intellectuel honnête. Vous ne pouvez pas vous transformer en pirate ou en brigand ou un bandit. Dommage ! Tout cela pour un « koursi » !!!

Bruno
Invité

Bouteflika cela ne me regarde pas, mes ce que je sait Viva l’Algérie for ever

Mohammad
Invité
Mohammad

Comment barrer la route ??? Tout est de son côté ( administration, armée, et tous les services de sécurité ) tous les moyens de m’etat pour intimider , corrompre et frauder . En plus il n’y a aucune vigueur , aucune détermination chez l’opposirion qui passe son temps à faire des lamentactions . الحكم لمن غلب وذلك من عهد الرسول

Politique

Oran: une poignée de citoyens soutient Abdelaziz Bouteflika!

Publié

le

Une trentaine de citoyens seulement se sont rassemblés aujourd’hui mercredi devant la mairie d’Oran, pour afficher leur soutien à un cinquième mandat pour Abdelaziz Bouteflika.

Cette poignée d’irréductibles a exhibé des portraits de l’actuel chef d’Etat et des drapeaux algériens.

Même les youyous stridents de quelques femmes qui ont participé à ce rassemblement n’ont attiré personne.

« A ce rythme, Bouteflika ne pourra même pas gagner une commune en Algérie », écrit une internaute d’Oran. Les partisans d’Abdelaziz Bouteflika à Oran ont été tout simplement humiliés.

Les caméras de certaines télévisions présentes sur place ont préféré faire l’impasse sur cette sortie ratée! (voir la vidéo)

Continuer la lecture

Politique

Rachid Nekkaz provoque un raz-de-marée humain à Tebessa

Publié

le

Rachid Nekkaz, après avoir fait chuter le maire de Khenchela, en attendant de faire de même pour le régime en place, il a provoqué un raz-de-marée à la ville de Tébessa, hier en fin de journée.

Des milliers de citoyens sont venus pour l’acclamer, l’encourager, et surtout lui promettre de voter pour lui le 18 avril prochain.

Rachid Nekkaz, qui a un style propre à lui de militer dans l’opposition politique, est devenu en espace de quelques jours un phénomène politique en Algérie.

Il a fait même de l’ombre à Ali Ghediri et Abdelaziz Bouteflika. Incontestablement, il est le candidat à la prochaine élection le plus populaire, pour le moment.

D’ailleurs, Rachid Nekkaz, très content de l’engouement populaire qu’il a provoqué, presque ne dort plus ces derniers. Il butine de ville en ville pour demander aux algériens de le propulser à la magistrature suprême !

De toutes façons, il a encore marqué des points à la ville de Tébessa, comme la montre bien la vidéo publié en bas de cet article.

Continuer la lecture

Politique

Khenchela: des citoyens déchirent le portrait géant de Bouteflika

Publié

le

Des milliers d’habitants de Khenchela ont retiré un portrait géant du président candidat Bouteflika sur un des édifices publics de la ville pour ensuite le déchirer.

A Khenchela, la révolte gronde contre la candidature de Bouteflika. Ils viennent d’exprimer leur rejet le cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika en s’en prenant à un de ses nombreux portrait géants suspendu sur un des édifices de la ville.

Ils étaient des milliers à l’occasion du passage de Rachid Nekkaz dans la ville. Remontés comme des montres suisses à la suite de la provocation du maire de la ville, un millier de jeunes Chaouis ont rejoint la mairie et ont tout simplement retiré le portrait de l’actuel locataire d’El Mouradia ainsi que l’énorme drapeau que les fonctionnaires ont suspendu à la hâte avant l’arrivée du candidat à la candidature, Rachid Nekkaz.

Plusieurs centaines de citoyens, jeunes et moins jeunes, ont assisté à cet acte qui résume à lui seul la colère profonde des Algériens de voir Bouteflika reconduit pour un autre mandat. C’est une première en matière d’arrachage de portraits du locataire du pouvoir.

Les partisans de Bouteflika n’ont pas pu réagir puisqu’ils ne sont qu’une minorité infime à Khenchela. Depuis plusieurs semaines, les manifestations pacifiques pour dire non à une énième candidature de Bouteflika se multiplient un peu partout dans le pays. (voir la vidéo en bas)

Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires