Connectez-vous avec nous

Actu

Les affaires immobilières d’Anis Rahmani révélées

La Rédaction

Publié

le

Le patron d’Ennahar TV Anis Rahmani est de nouveau cité dans les affaires de biens immobiliers qu’il possède en France et dans les pays de Golfe.

En effet, le patron du groupe médiatique Ennahar, Anis Rahmani, serait en possession de plusieurs biens immobiliers qu’il aurait acquis dans divers pays, rapporte le journal électronique « algeriepart ».

« Les enquêteurs de l’ex-DRS ont interrogé le patron d’Ennahar TV sur les origines des fonds avec lesquels il avait procédé à l’acquisition d’au moins 3 biens immobiliers en France ainsi que des magasins proposés à la location dans la banlieue parisienne », lit-on dans une enquête publiée sur Anis Rahmani, soupçonné également d’entretenir des liens avec « El Boucher ».

« Les investigations des enquêteurs du centre Antar ont découvert aussi que le patron d’Ennahar TV dispose d’une résidence immobilière à Abu Dhabi dans les Emirats Arabes-Unis ainsi que de comptes bancaires à Dubaï ». 

On apprend aussi qu' »Anis Rahmani possède, d’ailleurs, un titre de séjour dans cet émirat richissime du Golfe ».

Mais comment donc Anis Rahmani a réussi à avoir une telle fortune en si peu d’années ? Telle est la question qui nous vient à l’idée. Des recette publicitaires ? Selon cette source elles ont atteint l’équivalent de 15 millions d’euros. Un sacré pactole ramassé au moment où toute la presse tire la langue et racle les fonds de leurs réserve pour payer les salariés.

De fil en aiguille, la montée de ce magnat de la presse réputé proche du clan Bouteflika fait penser à Abdelmoumen Khalifa qui avait un temps servi, lui aussi les Bouteflika avant de connaître les affres de la chute et maintenant la prison.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x