Connectez-vous avec nous

Monde

« L’immigration, l’insécurité, l’islam… ne sont pas en tête des préoccupations des Français »

Publié

le

Depuis des années et en particulier depuis le quinquennat Hollande qui en a fait l’alpha et l’omega de sa stratégie ; l’insécurité, l’islamophobie, l’identité nationale, le danger de l’immigration… sont en tête d’affiche des médias et des discours des politiques français.

Des campagnes incessantes relancées en toutes circonstances et à tout propos : de l’accoutrement des femmes, aux échecs scolaires des enfants « qui font baisser le niveau », à la délinquance, le « pillage des caisses sociales », le « Grand remplacement », la « perte d’identité »…

Les manifestations des Gilets Jaunes montrent à quel point que les attaques contre les populations étrangères ou d’origine étrangère servaient en réalité à distraire les Français, à leur faire oublier leur condition sociale et économique pour ne plus voir les conséquences néfastes des politiques menées en leur nom.

Le sondage ci-dessous (parmi bien d’autres qui n’ont jamais fait la une des journaux TV ou des magazines) dévoile cette gigantesque manipulation politico-médiatique et révèle ce qui préoccupe réellement les citoyens français.

Avec deux ou trois précisions cependant :

1.- Les Français ne sont contre les impôts (le « matraquage fiscal » slogan régulier et traditionnel dont se plaignent les riches qui estiment payer trop d’impôts au bénéfice des « fainéants et des bras cassés qui profitent du système »)

Les Français sont contre l’iniquité fiscalepour une répartition équitable des contraintes, contre la privatisation des richesses et la collectivisation des pertes financières des banksters et des nababs qui jouent à la bourse ce qu’ils n’investissent pas dans l’innovation et l’avenir de leurs industries.

2.- Le grand déballage aurait été crédible, en tant que formalisation raisonnable et démocratique du désordre pour résoudre les problèmes des citoyens si les dirigeants de ce pays avaient commencé par là au lendemain de leur arrivée au pouvoir avant d’engager une politique si catastrophique et surtout si cette gigantesque comédie n’avait pas pour but principal de détourner l’attention et d’affaiblir le mouvement contestataire en cours des Gilets Jaunes, sans évidemment répondre à leurs inquiétudes et difficultés.

Tout en « maintenant le cap et en accentuant le rythme des réformes », comme le disent ouvertement président et premier ministre. Djeha

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x