Connectez-vous avec nous

Actu

Gaïd Salah s’en prend aux généraux à la retraite

Publié

le

Le vice-ministre de la Défense Ahmed Gaïd Salah sort encore une fois de sa réserve pour avertir et s’en prendre à ceux qu’ils appellent certains individus qui font prévaloir leurs intérêts personnels ». Même s’il ne cite aucun nom, tout le monde aura compris que cette attaque en règle est dirigée contre le général-major Ali Ghediri et certains officiers à la retraite.

Le propos est très violent. Il dit long sur la discorde, voire la panique, qu’a créé la sortie du général à la retraite Ali Ghediri. Lecture du message.

« Je tiens, à cette occasion, à rappeler voire attirer l’attention sur cette importante question où certains individus et parties mus par des ambitions démesurées et animés par des intentions sournoises ont pris l’habitude, à l’approche de l’échéance électorale présidentielle, de tenter de préjuger, sans véracité, des prises de positions de l’institution militaire vis-à-vis des élections présidentielles, et s’arrogent, même, le droit de parler en son nom par tous les moyens, notamment les médias.

Tel est ce genre d’individus qui font prévaloir leurs intérêts personnels étriqués et leurs ambitions démesurées qui n’est, absolument, pas en rapport avec leurs véritables capacités sur plus d’un plan. Ces individus optent, désormais et sans scrupule, pour cette démarche en paroles et en actes, en faisant fi de toutes les traditions et les bonnes valeurs desquelles est imprégné l’Algérien correct et qui sont adoptées par le peuple algérien pour devenir parmi ses spécificités qui le singularisent d’autrui.

Ces bonnes manières sont les mêmes auxquelles l’Armée Nationale Populaire ne cesse, avec l’Aide d’Allah, de donner la place méritée. C’est sur cet ensemble d’éthiques que la démarche professionnelle et effective de l’Armée Nationale Populaire se repose en permanence, et c’est à la lumière des orientations de Son Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale que notre Armée œuvre, sans répit, à rendre la conduite de ses personnels militaires avec leurs différents grades et diverses responsabilités, une source d’inspiration et un exemple à suivre sur le chemin de la droiture qui cadre avec les valeurs de l’Armée Nationale Populaire et sur lequel elle s’appuie dans sa démarche qui constitue le fondement de son caractère légaliste et républicain, respectueux de l’ordre constitutionnel. Une Armée qui n’a jamais de leçons à recevoir d’individus qui n’existent que par les cercles qui les commanditent.

Perdant le sens de la mesure, ces individus s’accordent une vocation et une dimension qui ne sont pas les leurs, et se lancent, sans aucun scrupule, dans des affabulations débridées, découlant d’un narcissisme maladif, qui les pousse jusqu’à prétendre bien connaitre le Haut Commandement de l’Armée Nationale Populaire, pour prévoir sa position vis-à-vis des élections présidentielles ; grave dérive qui dénote d’un seuil inquiétant d’inconscience que seule l’ambition aveugle peut provoquer ».

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Biens mal acquis des responsables algériens : Sifaoui va saisir la justice

Publié

le

Le journaliste et écrivain algérien Mohamed Sifaoui vient de lancer un collectif d’avocats en vue de poursuivre en justice en France les responsables algériens pour leurs bien mal-acquis.

« Nous travaillons d’ores et déjà sur des procédures qui seront lancées en France prochainement contre des responsables ou d’anciens responsables algériens pour des biens mal-acquis », a écrit Mohamed Sifaoui sur sa page Facebook.

L’appel à témoignage est lancé pour récolter le maximum d’informations sur les noms des responsables, leurs biens immobiliers, leurs sociétés, leurs adresses, leurs prête-nom…

Mohamed Sifaoui compte également faire dans les semaines qui viennent « un signalement aux Etats-Unis auprès de The Foreign Corrupt Practices Act (FCPA) » concernant deux responsables algériens qui auraient touché des commissions en dollars, affaire relevant du droit américain.

Le journaliste entend aussi saisir le Conseil des droits de l’Homme à Genève pour des cas spécifiques de détention arbitraire ou de poursuites et harcèlement judiciaires. Enfin, il est prévu la constitution d’un autre collectif d’Algériens pour s’engager dans cette bataille.

Concernant justement les « biens » des responsables algériens en France, il faut rappeler que Christophe Dubois et Marie-Christine Tabet avaient cosigné chez Stock en 2015 le livre « Paris-Alger : une histoire passionnelle », un livre consacré à ce sujet. Des révélations qui avaient choqué le peuple algérien et confirmé ses doutes sur l’intégrité « morale et patriotique » des dirigeants algériens.

Amélia Guatri

Continuer la lecture

Actu

Alger, un procureur appelle les juges à ne pas obéir aux ordres des décideurs!

Publié

le

Le procureur du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a lancé un appel courageux et historique.

Il a appellé, en direct à la télévision, tous les hommes de secteur de la justice, surtout les juges et les procureurs, à ne plus « obéir aux ordres des décideurs et de ne plus avoir peur d’eux ».

C’est avec une voix haute et coléreuse que le jeune procureur s’est adressé à ses collègues de se libérer pour assurer vraiment indépendance de la justice. C’est un appel historique.

Un appel qui démontre aussi que par le passé, la justice algérienne était aux ordres. Il signe la rébellion de l’institution judiciaire après surtout les marches de protestation des avocats et magistrats la semaine dernière. (voir la vidéo en bas)

#شاهد الكلمة الكاملة لوكيل الجمهورية لدى محكمة سيدي امحمد بالعاصمة خلال الوقفة الاحتجاجية للقضاة

Publiée par Zoubir Fadel sur Jeudi 21 mars 2019
Continuer la lecture

Actu

Karim Tabou: « On est sorti pour structurer l’Etat algérien, pas le peuple »

Publié

le

Après Bejaia, Karim Tabou a animé, jeudi 21 mars 2019, un meeting à l’université de Tizi Ouzou.

Il a tenu d’emblée à préciser que ses initiatives avec d’autres hommes politiques d’opposition qui sont dans la rue visent « à structurer l’Etat algérien et trouver des solutions à la crise politique algérienne, et pas à structurer le peuple ».

Karim Tabou, alarmiste comme à son habitude et devant une foule nombreuse, dit ne pas parler au nom des manifestants mais en son nom personnel.

Très acclamé par certains manifestants, mais aussi critiqué par les autres, le nom de Karim Tabou est largement évoqué ces derniers temps par la presse algériens. Cependant la signature d’un manifeste avec deux anciens cadre du FIS dissous (Kamel Guemazi et Dhina) n’arrive pas à passer dans l’opinion.

Certains estiment qu’il s’est tiré une balle dans le pied en s’affichant avec des individus aussi peu recommandable et partie prenante de la décennie noire. (voir la vidéo en bas)

كريم طابو: حنا خرجنا ليهيكلة الدولة الجزائرية

كريم طابو: حنا خرجنا ليهيكلة الدولة الجزائرية

Publiée par Dzaïr TV sur Jeudi 21 mars 2019
Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires