Connectez-vous avec nous

Culture

Tamazight: appel à recruter des traducteurs dans les institutions de l’Etat

Publié

le

Les participants à la 4ème édition des ateliers de la traduction vers la langue amazighe, clôturée mardi à Adrar, ont appelé à mettre en place un mécanisme pour le recrutement de traducteurs de la langue amazighe dans les différentes institutions de l’Etat.

Les intervenants, des académiciens, des linguistes, des enseignants universitaires et autres traducteurs, ont recommandé l’ouverture d’un département de la langue amazighe au niveau de l’université d’Adrar qui prendrait en charge notamment la promotion des deux variantes locales de la langue amazighe (Tazentith et Tamahagt).

Ils ont mis l’accent, lors de cette rencontre coïncidant avec le Festival culturel national d’Ahellil, sur l’extension du cercle de la traduction vers la langue amazighe depuis d’autres langues et civilisations de départ, outre celles de l’Arabe et du Français, ainsi que l’encouragement de l’adaptation des œuvres de renommée mondiale au cinéma et au théâtre.

Les participants ont également estimé nécessaire la publication d’un glossaire de terminologie fonctionnelle des différentes œuvres traduites par le Haut Commissariat à l’Amazighité (HCA), dont la Constitution, l’appel du 1er Novembre 1954, la plateforme du Congrès de la Soummam, les textes de création de l’Organisation des Nations Unies, en vue d’enrichir le bagage linguistique amazighe du traducteur disposant de copies numériques des glossaires et de la lexicographie.

Les chercheurs ont également préconisé l’établissement d’une table des matières référentielle des différentes traductions réalisées en Algérie, ainsi que la mise au point d’un programme susceptible d’orienter le traducteur spécialisé en langue amazighe, avant d’insister sur l’accompagnement du projet d’étude universitaire en Master de la spécialité Arabe-Amazighe à l’institut de traduction d’Alger-2, mené en coordination avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESRS).

L’encouragement, en coordination avec le HCA, des clubs scientifiques estudiantins pour accueillir les manifestations dédiées à la promotion de l’écriture en amazighe et d’en faire une langue cible de traduction, la consolidation de l’amazighe dans le système de communication nationale par l’augmentation des émissions pour la promotion des variantes amazighes notamment dans les régions frontalières, ont également été recommandés par les participants.

Ils ont, à cette occasion, appelé à impliquer les acteurs d’institutions dans la prochaine édition des ateliers de la traduction vers la langue amazighe, dont les travaux seront dédiés à l’interprétation simultanée et consécutive au service des deux langues, l’Arabe et Tamazight.

Cette manifestation qui s’est déroulée cinq jours durant à la maison de la Culture d’Adrar, sous l’égide du HCA, a été sanctionnée par la signature d’une convention de coopération entre le HCA et l’université “Ahmed Draya” d’Adrar portant sur la promotion académique des deux variantes locales de la langue amazighe. APS

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Amazigh Kateb sort «Rouhou» (Partez !)

Publié

le

Amazigh Kateb du groupe Gnawa Diffusion vient de sortir « Rouhou » (Partez !), une nouvelle chanson dédiée au mouvement populaire.

Le texte est un véritable réquisitoire contre le régime algérien corrompu et mafieux. Le digne fils de Kateb Yacine met en cause le régime, Bouteflika et la mafia qui gouverne l’Algérie.

La chanson est tirée du nouvel album de Gnawa Diffusion qui sortira prochainement.

Amélia Guatri

Continuer la lecture

Actu

Les journalistes de l’ENTV se révoltent

Publié

le

Les journalistes et les employés de l’ENTV, l’entreprise publique de télévision algérienne, sont sortis aujourd’hui à 14h00 dans la rue pour crier leur colère, dénonçant leurs conditions de travail et le déphasage entre les programmes télé et le quotidien des Algériens.

« La télévision appartient au peuple et il faut la rendre au peuple », ont scandé les manifestants qui insistent sur les missions de service public de la télévision algérienne comme l’indique l’une des pancartes : « Pour une télévision publique libre et ouverte pour tous. »

Les travailleurs qui ont observé un rassemblement à l’entrée du siège de l’ENTV dénoncent aussi la censure dont ils sont victime et demandent plus d’autonomie et de liberté dans l’exercice de leurs fonctions.

« Pour une couverture neutre du mouvement populaire », « adapter les programmes télé au contexte actuel »,  « non à l’ingérence des chargés de communication des ministères dans notre travail », sont entre autres les revendications inscrites sur les pancartes des manifestants.

Amélia Guatri

Publiée par Khaled Drareni sur Lundi 18 mars 2019
Continuer la lecture

Actu

Les chaînes télé de Haddad n’émettent plus

Publié

le

Mise à jour. Les chaînes du groupe Haddad sont désormais visibles. Le groupe n’a pas donné d’explication à la cessation du signal.

Qu’est-ce passe-t-il avec Dzaïr Tv et Dzaïr News ? Il semblerait que les deux chaînes télé du Berlusconi algérien Ali Haddad n’émettent plus depuis vendredi soir.

S’agit-il d’une panne technique passagère ou d’une décision de fermeture temporaire ou définitive qui ne dit pas son nom ? Nous ignorons encore les raisons de cette interruption des émissions et aucun communiqué n’a été rendu public pour le moment.

Il faut dire que l’affairiste Ali Haddad est tombé en disgrâce depuis que le mouvement contre le 5e mandat de Bouteflika s’est mis en branle. Le Forum des chefs d’entreprise (FCE) qu’il dirige a connu plusieurs défections depuis l’explosion de la colère populaire.

Amélia Guatri

Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires