Connectez-vous avec nous

Sports

Premier League : Manchester United confirme, Chelsea cale

La Rédaction

Publié

le

Les Red Devils ont obtenu un quatrième succès de rang à Newcastle (2-0) et confirment que leur rétablissement est en bonne voie, alors que Chelsea n’a pu faire mieux qu’un match nul face à Southampton (0-0) avant le choc de cette 21e journée du championnat d’Angleterre, Manchester City – Liverpool.

La formation de Pep Guardiola (3e, 47 points) devra à tout prix l’emporter jeudi (21h00) pour rester au contact des Reds (1er, 54 points).

A Manchester United, tout sourit à Ole Gunnar Solskjaer ! Le successeur de José Mourinho sur le banc de MU a obtenu sa quatrième victoire de suite, en quatre matches, à Newcastle (2-0).

Encore une fois, il s’agissait d’un adversaire de la seconde moitié de tableau, ce qui relativise la portée de ce succès. Mais pour la première fois, Man United n’a pas encaissé de but, un signe qui n’est pas anodin sur la réalité du rétablissement des Red Devils.

Solksjaer a aussi renforcé sa cote de popularité en réalisant un coaching gagnant à la 63e minute du match: Lukaku est entré à la place de Martial et le Belge a ouvert le score moins d’une minute plus tard.

Rashford a inscrit un second but à la 80e minute et assuré ces trois nouveaux points, qui permettent aux Mancuniens, sixièmes, de revenir à six points de Chelsea, premier qualifiable pour la prochaine Ligue des Champions.

Chelsea muet

De son côté, Chelsea a en effet dû se contenter d’un piètre match nul face à Southampton (0-0), une mauvaise affaire dans la course à la qualification pour la prochaine C1, puisque les Blues (4e, 44 points) voient Arsenal (41 points) et Manchester United (38 points) revenir au galop.

Même si les hommes de Maurizio Sarri se sont créé les principales occasions, ce score de parité est logique, et en dit long sur les carences de l’effectif londonien.

Malgré la nécessité de l’emporter, Sarri n’a pu faire entrer que deux joueurs en cours de match. En l’absence d’Olivier Giroud (blessé à la cheville le week-end dernier à Crystal Palace), l’entraîneur italien ne disposait tout simplement plus d’attaquant ou de joueur offensif sur le banc après les entrées de Loftus-Cheek et Fabregas.

Dans une première mi-temps très terne, les joueurs de Chelsea ne se sont procuré que deux occasions de but par l’intermédiaire de Morata (12e), puis de Hazard (35e) sur une suberbe ouverture d’Antonio Rudiger).

Plus souvent menacés en seconde période, voire rudoyés au milieu de terrain, les Blues n’ont mis Angus Gunn à contribution qu’à trois reprises, notamment à la toute dernière seconde, sur une frappe de Marcos Alonso. AFP

Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Populaires