Connectez-vous avec nous

Culture

Paléonthologie : les dernières découvertes d’Aïn Boucherit (Sétif)

Publié

le

La professeure de paléontologie au Muséum national d’histoire naturelle de Paris, Brigitte Senut, a indiqué que la découverte d’outils très anciens à Aïn Boucherit (Sétif, 300 km à l’est d’Alger) questionne sur les migrations des hommes de l’Afrique vers l’Europe, soulignant que la région était « plus giboyeuse ».

« Les découvertes d’outils très anciens dans le nord de l’Afrique nous questionnent sur les migrations des hommes de l’Afrique vers l’Europe. Il y a quelques jours on annonçait la découverte d’outils taillés très anciens, jusqu’à 2,4 millions d’années dans le nord de l’Afrique, en Algérie, dans la région d’Aïn Hanesh, sur le site d’Aïn Boucherit en particulier », a-t-elle précisé mercredi à France culture.

Cette découverte archéologique dans la région de Sétif informe sur les migrations anciennes des êtres humains, d’une zone à l’autre bout du monde: de l’Afrique orientale à l’Afrique du nord, et jusqu’à l’Europe, a-t-elle expliqué, relevant que c’est la première fois qu’on découvre des outils aussi anciens dans le bassin méditerranéen.


Pour cette paléontologue, qui retrace dans ses recherches l’évolution biologique de l’humanité, la découverte d’Aïn Boucherit « nous remet en mémoire le fait que c’est un homme migrant qui se déplace et qui n’est pas restreint, contraint à une région précise », indiquant que les premières migrations se passaient vers 1,5 million d’années et que c’était l’Homo erectus ou l’Homo ergaster qui allait peupler le monde.

Elle a fait observer que l’environnement dans la région d’Aïn Hanech et sur le site d’Aïn Boucherit, en particulier, « était un milieu de savane humide donc était beaucoup plus humide que ce que l’on connaît aujourd’hui dans la région ».

« C’était une région plus giboyeuse : on a des hippopotames, des antilopes… Donc c’était quelque chose d’important pour l’homme pour pouvoir se nourrir », a-t-elle ajouté.

Pour les outils découverts, la paléontologue a indiqué que « ce sont des outils classiques d’une culture qu’on a découverte à Olduvai en Tanzanie, donc c’est une culture ancienne qu’on a retrouvée au Kenya ou en Ethiopie, à Gona par exemple, mais également en Ouganda à Niabou vers 1,5 ou 1,8 million d’années ».

« Parmi les outils ce sont en grande partie des noyaux de cailloux de calcaire qui ont été recassés, certains sur une face, d’autres un peu plus largement. Il y a des éclats et donc c’est relativement diversifié pour une culture très ancienne », expliquant que cela veut dire aussi qu’il y avait « probablement » consommation de viande, de moelle, et donc « ça nous apporte quelque chose d’important sur la paléobiologie, le paléo-comportement de ces hominidés anciens en dehors de l’Afrique orientale ». APS

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Amazigh Kateb sort «Rouhou» (Partez !)

Publié

le

Amazigh Kateb du groupe Gnawa Diffusion vient de sortir « Rouhou » (Partez !), une nouvelle chanson dédiée au mouvement populaire.

Le texte est un véritable réquisitoire contre le régime algérien corrompu et mafieux. Le digne fils de Kateb Yacine met en cause le régime, Bouteflika et la mafia qui gouverne l’Algérie.

La chanson est tirée du nouvel album de Gnawa Diffusion qui sortira prochainement.

Amélia Guatri

Continuer la lecture

Actu

Les journalistes de l’ENTV se révoltent

Publié

le

Les journalistes et les employés de l’ENTV, l’entreprise publique de télévision algérienne, sont sortis aujourd’hui à 14h00 dans la rue pour crier leur colère, dénonçant leurs conditions de travail et le déphasage entre les programmes télé et le quotidien des Algériens.

« La télévision appartient au peuple et il faut la rendre au peuple », ont scandé les manifestants qui insistent sur les missions de service public de la télévision algérienne comme l’indique l’une des pancartes : « Pour une télévision publique libre et ouverte pour tous. »

Les travailleurs qui ont observé un rassemblement à l’entrée du siège de l’ENTV dénoncent aussi la censure dont ils sont victime et demandent plus d’autonomie et de liberté dans l’exercice de leurs fonctions.

« Pour une couverture neutre du mouvement populaire », « adapter les programmes télé au contexte actuel »,  « non à l’ingérence des chargés de communication des ministères dans notre travail », sont entre autres les revendications inscrites sur les pancartes des manifestants.

Amélia Guatri

Publiée par Khaled Drareni sur Lundi 18 mars 2019
Continuer la lecture

Actu

Les chaînes télé de Haddad n’émettent plus

Publié

le

Mise à jour. Les chaînes du groupe Haddad sont désormais visibles. Le groupe n’a pas donné d’explication à la cessation du signal.

Qu’est-ce passe-t-il avec Dzaïr Tv et Dzaïr News ? Il semblerait que les deux chaînes télé du Berlusconi algérien Ali Haddad n’émettent plus depuis vendredi soir.

S’agit-il d’une panne technique passagère ou d’une décision de fermeture temporaire ou définitive qui ne dit pas son nom ? Nous ignorons encore les raisons de cette interruption des émissions et aucun communiqué n’a été rendu public pour le moment.

Il faut dire que l’affairiste Ali Haddad est tombé en disgrâce depuis que le mouvement contre le 5e mandat de Bouteflika s’est mis en branle. Le Forum des chefs d’entreprise (FCE) qu’il dirige a connu plusieurs défections depuis l’explosion de la colère populaire.

Amélia Guatri

Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires