Connectez-vous avec nous

Actu

Hypocrisie fiscale écologique en France

La Rédaction

Publié

le

Comment l’économie française défend l’environnement et (« en même temps ») détruit les forêts des pays pauvres, asservis par des rattrapes locaux aux services des transnationales.

En détruisant les forêts des pays du sud, on détruit leurs ressources et et leur environnement après on s’étonne de les voir se noyer en Méditerranée avec femmes et enfants, en tentant de rejoindre un « paradis » illusoire, un miroir aux alouettes, dont les images polluent les écrans de télé.

Une insulte par dessus le « marché » aux centaines de milliers de « gilets jaunes » qui manifestent en France et en Europe.

Dans un monde gouverné par le droit, ces criminels seraient traduits devant un tribunal.

Djeha

Déforestation : les importations de la France représentent 15 millions d’hectares

Le Parisien, mercredi 07/11/2018 à 18:23

Dans un rapport qui sera publié jeudi, le WWF détaille la part de responsabilité de la France dans la déforestation. En creux, on comprend mieux comment agir.

Ces millions d’hectares de jungle partis en fumée pour cultiver de l’huile de palme ? Insupportable. Ces pans entiers de forêt amazonienne rasés par les géants de l’agrobusiness pour y faire pousser du soja ? Inadmissible… Mais, au fond, tellement loin de la France. Lorsqu’on parle de déforestation, on a beau jeu de critiquer la politique de la terre brûlée de certains pays d’Amérique latine, d’Asie ou d’Afrique. En oubliant un peu vite que la France, via ses importations de matières premières et de produits alimentaires, y contribue. Et pas qu’un peu.

Soja, cacao, bœuf, bois, pâte à papier, hévéa, huile de palme… Dans un rapport qui sera dévoilé jeudi, et que nous vous révélons, le WWF estime que la France a recours, pour acheter ces sept matières premières, à près de 15 millions d’hectares de terres et de forêts situées à l’étranger, dont 5 millions au cœur de pays présentant un risque élevé de déforestation. Soit deux fois la superficie de la Bretagne pour satisfaire nos seuls besoins. « Mais les consommateurs peuvent apprendre à consommer mieux pour moins participer à la déforestation de la planète », estime Arnaud Gauffier, responsable agriculture et alimentation au WWF. Suivez le guide.

Cacao contre grands singes. « Pour satisfaire ses besoins en chocolat, la France importe 10% de la production mondiale de cacao, soit 500 000 t de fèves principalement produites en Côte d’Ivoire et au Ghana », explique le responsable associatif. Les seules importations tricolores nécessitent 1,5 million d’hectares par an. « Des forêts primaires riches de plusieurs centaines d’espèces d’arbres et qui constituent l’habitat des éléphants et des grands singes sont rasées pour satisfaire la demande mondiale en cacao », ajoute Arnaud Gauffier. Si vous ne pouvez pas refréner votre goût immodéré pour le chocolat, le WWF conseille de privilégier des marques certifiées du point de vue environnemental et social : Rainforest Alliance, UTZ, Fairtrade, Agriculture biologique.

De l’huile de palme dans nos moteurs. Si 30% de nos importations d’huile de palme sont destinées à nos produits alimentaires et cosmétiques (biscuits, chocolat, glace, margarine, savons), le WWF estime que 460 000 t importées chaque année en France pour être transformées en agrocarburants « finissent en particules fines dans l’air de nos villes et contribuent à la destruction de l’habitat des orangs-outans (en Indonésie et Malaisie, les deux principaux pays producteurs), tigres de Sumatra ou Rhinocéros de Bornéo ». « Total s’apprête à en remettre une couche avec l’ouverture de la bioraffinerie de la Mède qui devrait fabriquer pas moins de 500 000 t de diesel par an, principalement à partir d’huile de palme », dénonce Arnaud Gauffier.

L’UE contribue à la déforestation des pays pauvres

GENEVE, 22 novembre (Reuters) – Les Etats membres de l’Union européenne contribuent à la déforestation des pays pauvres par l’importation massive de bois issu d’une exploitation illégale des forêts en Asie, en Amérique latine et en Afrique, accuse mardi le Fonds mondial de la nature (WWF).

La Grande-Bretagne est le « principal importateur de bois illégal en Europe » et elle est responsable de la disparition de 600.000 hectares de forêts par an, soit plus du double de la superficie du Luxembourg, affirme le WWF.

La Grande-Bretagne est suivie par la Finlande, l’Allemagne, la France, l’Italie et les Pays-Bas sur ce classement établi par le WWF.

D’après l’organisation écologique, l’exploitation illégale des forêts qui alimente ces importations de bois en Europe prive les communautés locales de leurs moyens de subsistance et pourrait conduire dans les 10 prochaines années à la disparition de forêts en Afrique et en Indonésie.

« L’UE importe selon toute probabilité une quantité substantielle et croissante de bois illégal en provenance de toutes les régions (…) indirectement via la Chine », écrit le WWF dans un rapport publié alors qu’est organisée mardi à Bruxelles une réunion ministérielle sur le sujet.

Le WWF dénonce ce commerce alimenté par l’abattage illégal d’arbres en dehors de tout contrôle gouvernemental et en infraction avec des mesures de conservation prises au niveau national. Le bois ainsi récupéré est ensuite transporté vers un autre pays avant d’atterrir sur le marché mondial.

Le WWF encourage l’Union européenne à remplacer sa politique actuelle d’accords volontaires entre Etats membres et pays producteurs par une mesure obligatoire interdisant l’importation de bois issu d’une exploitation illégale des forêts.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x