Connectez-vous avec nous

Sports

Djamel Belmadi critique le championnat de Ligue 1

Publié

le

L’entraîneur des Verts Djamel Belmadi a descendu en flamme le championnat de Ligue 1 et la violence qui y règne …Un championnat “où des joueurs reçoivent des coups de couteau”.

Djamel Belmadi fait allusion à l’agression à l’arme blanche d’un joueur par des supporters de Bord Bou Arreridj lors du match de leur équipe contre le MCA, dimanche 20 octobre, où un joueur du club algérois, avait été poignardé.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Sports

MCA-Mouvement populaire et Omar Ghrib : l’ère des voyous ?

Publié

le

Le retour d’Omar Ghrib, réputé pour ses méthodes de voyou au Mouloudia et l’apparition de groupes d’agresseurs pendant la marche du avril interrogent.

Le football, la manipulation, l’argent, les réseaux de voyous et la politique ont fait bon ménage en Algérie.

Fervent soutien de Bouteflika, Omar Ghrib n’a pas hésité à retourner sa veste et à le critiquer après le 22 février.

Mais alors qui a décidé le retour d’Omar à la tête du Mouloudia, financé par la Sonatrach ? s’interroge la rue algérienne. A quelle fin ? L’homme est réputé pour ses méthodes de voyou. C’est la troisième fois qu’il dirige le club phare de la capitale avec les scandales que l’on sait à chaque fois.

Raouf Bernaoui, le ministre de la Jeunesse et des sports, Bernaoui a déclaré que Ghrib a été imposé par un lobby, sans nous dire lequel.

Omar Ghrib est l’homme qu’il faut si l’on veut créer des dérapages à Alger, car les supporters du Mouloudia d’Alger sont très présents dans la capitale. Et certains groupes mafieux pourraient les activer par le biais de Ghrib qui ne rêve que d’exister et d’obéir à ces milieux puissants et interlopes.

Ce journaliste analyse le retour de Ghrib et les risques que celui-ci pourrait faire courir au Mouvement populaire grâce à ses réseaux mafieux.

Cependant la nomination de Ghrib a soulevé de nombreuses questions et critiques et Sonatrach, principal bailleur du club pourrait le limoger. Mais alors pourquoi l’avoir rappelé ?

Continuer la lecture

Sports

Kheireddine Zetchi veut reporter la finale de la coupe d’Algérie !

Publié

le

Ayant exprimé son soutien au Mouvement populaire, le président de la fédération algérienne de football se trouve en ce moment face à une situation assez délicate.

« Si vous êtes vraiment sincère, Alors ne reportez pas la finale de la coupe d’Algérie » c’est l’expression exploitée par de nombreux internautes, qui tentent à tout prix de convaincre le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, de maintenir la date de la finale de Dame coupe prévue initialement le 1 mai de chaque année. Et pour cause.

La finale de la coupe d’Algérie se déroule traditionnellement en présence des hautes autorités devancées par le président accompagné de tout son staff gouvernemental, notamment le chef d’état-major, une occasion sans précédent, pour les supporters qui auront la possibilité de pouvoir transmettre leur doléance directement aux dirigeants actuels du pays.

Les voix sont de plus en plus nombreuses à inviter le président de la Fédération algérienne de football à maintenir ce rendez-vous, « la révolte a bel et bien commencé dans les stades et prendra inchallah fin dans les stades», ont-ils indiqué.

Fort est de constater, que depuis le 22 février 2019, la date du soulèvement populaire contre le régime, les Algériens ont du mal à trouver leurs responsables, la raison pour laquelle,  la finale de la coupe d’Algérie, demeure le seul moyen pour être le plus prêt possible devant la principale cause de leurs revendications.

Par ailleurs, selon des sources au sein même de la FAF, le bureau fédéral, envisage de reporter la finale de la coupe d’Algérie, pour le 1er Novembre, qui coïncide avec la célébration du déclenchement de la guerre révolutionnaire.

Continuer la lecture

Sports

Cherif Mellal fait de nouvelles révélations sur Zetchi

Publié

le

Le président de la JSK, Cherif Mellal, multiplie les sorties contre les responsables du football.

Avec le franc-parler que les Algériens lui connaissent, Cherif Mellal revient sur l’élection de Kheireddine Zetchi à la tête de la Fédération algérienne de football.

Document à l’appui qu’il a exhibé sur le plateau de l’émission, le président de la JSK accuse : « Zetchi n’a pas été élu normalement… Il a préféré reporter l’assemblée générale ordinaire (AGO) qui devait se dérouler le 24 avril, car il sait qu’il sera destitué. Il doit dégager au même titre que le système actuel parce qu’il est là uniquement pour servir ses intérêts personnels » (…) » Zerouati a avoué qu’il y a eu des fraudes… Il y a eu des pressions venues d’en haut ».

Le président de la JSK est revenu avec de graves révélations sur l’élection à la tête de la FAF.

Il y a quelques jours, il a appelé Zetchi à démissionner. Ajoutant : « c’était Saïd Bouteflika qui gérait le football en Algérie ».

Il faut rappeler que Chérif Mellal est, depuis le 25 mars, sous l’interdiction d’accès aux terrains de football et vestiaires pour trois mois pour « atteinte à la dignité et à l’honneur envers officiel de match ».

La raison ? Il a porté des accusations contre l’arbitre du match de son équipe face à l’Olympique Médéa (défaite 1-0), disputé le 17 mars dans le cadre de la 24e journée du championnat de Ligue 1.

Continuer la lecture

NOS CHRONIQUES

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires