Connectez-vous avec nous

Actu

Abdou Semmar : « Nous assumons tout ce que nous avons écrit »

Publié

le

Abdou Semmar et Merouane Boudiab, journaliste à Algeriepart ont été relaxés jeudi 8 novembre au bout d’un procès aux allures kakaïènes. Un collège d’une trentaine d’avocats a défendu les deux journalistes de la presse en ligne arrêtés le 23 octobre dernier sur plainte d’Anis Rahmani (patron d’Ennahar Tv) et d’Abdelkader Zoukh, wali d’Alger.

Au terme de ce procès, Abdou Semmar s’est confié pour déclarer qu’il n’a rien renié de ce qu’il a écrit sur son site internet.  « Je continuerai à écrire, quitte à perdre ma vie », promet-il.

Néanmoins d’autres journalistes sont toujours en prison. Ainsi le procès de Chitour aura lieu le 11 novembre. Et celui d’Abdelkrim Zéghilèche, animateur de la webradio Sarbacane et militant de Mouwatan aura lieu le 13 novembre.

Cliquez pour commenter
S'abonner
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires

0
J'adorerais vos pensées, veuillez commenter.x
()
x