Connectez-vous avec nous

Actu

La leçon de Rebrab : « Nous n’avons pas de pays de rechange »

Publié

le

C’est un homme plein d’ambitions pour l’Algérie qui s’est confié ici. Issad Rebrab rappelle qu' »Nous n’avons jamais cessé d’investir en Algérie… Parce que l’Algérie est un grand pays… Et en tant que patriote c’est mon devoir de créer des emplois et de la richesse pour mon pays ». C’est un discours politique et pratique qu’a délivré le patron de Cevital en marge de l’inauguration avec le président français mercredi de sa future usine dans le département des Ardennes (France)

Il justifie son choix d’investir en France (les Ardennes). « Si on vient investir ici c’est pour chercher un jalon pour le développement économique de notre pays. Avec les problèmes administratifs que nous rencontrons en Algérie, nous avons décidé de sécuriser nos technologies et à produire des modules de monbranes ici en France ». Puis de rassurer : « Mais le plus gros sera produit en Algérie ».

En réalité le magnat de l’industrie algérienne n’en est pas à son premier investissement sur le sol français. En 2013 et 2014, il avait racheté les entreprises Oxxo (fabricant de fenêtres de Saône-et-Loire) et Brandt, spécialisée dans l’électroménager.

Le rachat d’Oxxo permet alors une entrée en matière pour Rebrab, puisqu’un an plus tard, Arnaud Montebourg met l’homme d’affaire algérien sur la reprise de Fagor Brandt. L’Algérien ne rachète finalement que la filiale Brandt et deux ans plus tard, l’entreprise d’électroménager affiche de bons résultats. En 2016, Les Echos publie « Plus petit, Brandt réussit le pari de la relance. » En tout, l’homme d’affaire algérien promet de reprendre 1 225 employés sur les 1 760 qui y travaillaient avant le rachat. Promesse quasi tenue puisque 1 200 d’entre eux officiaient dans l’entreprise en 2016.

Publicité
Cliquez pour commenter

Poster un Commentaire

avatar
  S'abonner  
Me notifier des

Actu

Le journal Ennahar est massivement boycotté !

Publié

le

Le quotidien arabophone, Ennahar, qui était dans un passé récent le journal le plus lu en Algérie, est massivement boycotté par les Algériens ces derniers jours.

Le soutien de ce quotidien au régime politique en place et à la candidature de Bouteflika a provoqué l’ire des manifestants. Apparemment même certains gérants de librairie ont refusé même de l’étaler et le vendre, comme le montre bien la photo que nous publions.

Un buraliste à même affiché une pancarte pour expliquer son refus de vendre le journal Ennahar. « Par respect pour les cerveaux, le journal Ennahar n’est pas en vente ici », peut-on lire sur la pancarte.

Continuer la lecture

Actu

Bouira, les fonctionnaires des APC envahissent la rue

Publié

le

Les travailleurs des APC, des différentes administrations locales à Bouira, ont manifesté en masse aujourd’hui, le 19 mars 2019, pour exiger le départ immédiat du système.

« Pouvoir assassin », »Bouteflika barra », « Pour un Etat démocratique », sont autant de slogans inscrits sur les banderoles que les manifestants ont brandi à Bouira. Les fonctionnaires des APC se sont mobilisés comme un seul homme et leur manifestation est une réussite totale.

Ils ont sillonnée les artères principales de la ville, depuis les premières lueurs de jour.

Les fonctionnaires n’étaient pas seuls et d’autres citoyens ont renforcé leurs rangs. Le tout s’est déroulé dans le calme, comme d’habitude. (voir la vidéo en bas)

Marche des travailleurs des APC, des différentes administrations locales à Bouira pour le départ du système.

Publiée par Amar Fedjkhi sur Mardi 19 mars 2019
Continuer la lecture

Actu

Sergueï Lavrov : « Nous refusons toute ingérence dans les affaires internes de l’Algérie »

Publié

le

Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a reçu aujourd’hui son homologue algérien Ramtane Lamamra, en tournée cette semaine dans plusieurs capitales occidentales pour rassurer sur ce qui se passe en Algérie et faire la promotion des propositions de Bouteflika.

«Le peuple algérien doit décider lui-même de son avenir et de son destin sur la base de sa constitution et dans le respect du droit international», a déclaré Sergueï Lavrov  avant de souligner que la Russie refusait «toute ingérence dans les affaires internes de l’Algérie».

Il faut rappeler que la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Maria Zakharova avait annoncé que la Russie considérait que les derniers événements en Algérie relevaient d’une «affaire purement intérieure».

Amélia Guatri

Continuer la lecture

Nous suivre

Newsletter

Recevoir des vidéos par email

A La Une

Tags

Populaires