Connectez-vous avec nous

Politique

Pas de visas pour les députés, a décidé l’ambassadeur de France

La Rédaction

Publié

le

L’ambassade de France à Alger n’accorderait plus de visas systématiquement aux élus algériens et à leurs proches. C’est ce qu’a indiqué, ce 31 octobre, le site ObservAlgérie, citant des sources affirmant que cette situation serait due au fait qu’une fois en France, certains ne rentrent plus en Algérie. Jusqu’à l’heure l’ambassadeur de France en Algérie n’a pas démenti l’information.

Depuis l’arrivée, en 2017, à Alger, de Xavier Driencourt, le nouvel ambassadeur de France en Algérie, les parlementaires algériens, ainsi que leurs enfants et leurs proches, auraient peu à peu perdu le privilège que leur accordait le consulat général de France de leur délivrer systématiquement des visas Schengen. C’est ce que rapporte, ce 31 octobre, le site d’information ObservAlgérie, citant des sources proches du dossier.

Selon ces sources, l’Assemblée populaire nationale algérienne (APN)avait l’habitude de recevoir, à chaque législature, un quota de visas réservés exclusivement aux députés et hauts responsables. Alors que pour la législature actuelle l’ambassade de France ne lui aurait rien accordé, et ce malgré une tentative du chef de cabinet du président de l’APN de renégocier une convention entre les deux institutions.

Lors de la rencontre entre le responsable algérien et l’ambassadeur de France en Algérie, M. Driencourt aurait pris soin, selon les mêmes sources, de présenter une liste de toutes les personnes (fils d’anciens députés et leurs proches) ayant bénéficié d’un visa Schengen par le biais de l’APN, qui se sont rendues sur le territoire français, et ne sont plus jamais rentrées en Algérie.

«Les recommandations que vous faites ne garantissent en aucun cas que les bénéficiaires de ces visas retourneront dans leur pays d’origine», aurait affirmé le diplomate français lors de cette entrevue.

 A quelle logique répond cette décision ? Est-ce vraiment la crainte que les membres de députés s’installent en France qui motive cette mesure ou y a-t-il une volonté de Paris de mettre sous pression Alger et ses divers centres de décisions ? Avec Sputnik

1 Commentaire

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses au fil
0 Les abonnés
 
Commentaire le plus réagi
Fil de commentaire le plus chaud
1 Commenter les auteurs
Kacioui Commentaires récents des auteurs
  S'abonner  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Kacioui
Invité
Kacioui

Il vont passer le nouvel an à bousaada

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Publicité
Coronavirus dans le monde

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

A La Une

Articles récents

Coronavirus en Algérie

Populaires